Le lundi à Nice, c’est ciné-café

0
216

Le ciné-café, qu’est-ce que c’est ? Du cinéma et des passionnés avant tout. A Nice, chaque premier lundi du mois, les membres de l’association « Le ciné-café de Nice » se retrouvent dans une brasserie niçoise pour parler des films à l’affiche mais aussi des acteurs, des réalisateurs et un peu d’eux-mêmes autour d’un verre.Le ciné-café de Nice a vu le jour il y a dix ans parmi les premiers dans les Alpes- Maritimes. Daniel FIMBEL , le président ,passionné de cinéma, a crée ce ciné-café niçois en s’inspirant des « cafés-philos » parisiens : « depuis 20 ans, les amateurs de philo se retrouvent dans des bars pour discuter et débattre. Le ciné-café, c’est la même chose, avec le cinéma. » Tous les premiers lundi du mois, 30 à 50 personnes se retrouvent dans une brasserie niçoise pour discuter des films à l’affiche.

Des retrouvailles cinématographiques

Hier, tous les cinéphiles se sont retrouvés à 20 heures à la Brasserie Felix Faure pour la séance du mois de décembre. Martine, 46 ans, professeur d’histoire et adepte du ciné-café depuis trois ans y était. « Au programme, les films du mois de novembre : l’ordre et la morale de Mathieu Kassovitz, bien évidemment Intouchables et Les adoptés de Mélanie Laurent. C’était animé, nous sommes restés jusqu’à 23h ! » Le ciné-café attire en majorité des personnes entre 30 et 70 ans. Les jeunes manquent à l’appel au grand regret de Daniel. « Aujourd’hui, les jeunes ne viennent pas dans les ciné-cafés ni dans les ciné clubs et c’est dommage. A la place, ils se font leur ciné-maison avec leurs DVD. »

Du cinéma mais pas que

Mais le ciné-café, ce n’est pas que du cinéma. C’est aussi l’occasion une fois par mois de se retrouver autour d’un verre et échanger en laissant ses problèmes à l’entrée de la brasserie : « on fait des rencontres, on rigole, on découvre d’autres choses. C’est aussi un bon moyen pour se changer les idées. » Dans quelques jours, l’association organise sa soirée de récompense qui se tient chaque année pour récompenser leurs coup de cœur de l’année. Ces adeptes du grand écran l’ont nommé « la Cérémonie des Goélands ».

Rendez vous le 1er lundi de janvier pour connaître les heureux élus.

Anne Sophie PARMENTIER