La tâche qui Lacombe

0
187

Le président de l’AS Monaco, Etienne Franzi, a lancé un ultimatum à son entraîneur, Guy Lacombe. Il dispose de deux matches pour redresser la situation du club de la Principauté.Guy Lacombe sur la sellette. « L’AS Monaco FC arrêtera, dès la fin de la phase aller, la solution la plus propre à redresser la situation de l’équipe professionnelle ». Le communiqué publié hier par ses patrons ne laisse pas le choix à l’entraîneur de l’ASM. Son avenir va se jouer lors des deux prochains matches de Ligue 1, face au PSG et Sochaux, deux clubs qu’il a entraîné au cours de sa carrière.

La tâche ne sera pas aisée pour une équipe qui n’a pas gagné depuis six rencontres (quatre défaites pour deux résultats nuls), surtout face à un collectif parisien qui rêve de titre et Sochaux, formation joueuse, auteur de plusieurs coups d’éclats depuis le début de la saison. Englués à une inquiétante dix-septième place, les monégasques vont mal et la récente défaite face à Saint-Etienne (0-2) n’a rien arrangé.

Un bilan bien terne

Arrivée en juin 2009, Guy Lacombe n’a pas réussi à relancer une équipe en difficulté sportive depuis sa finale de Ligue des Champions en 2004. Cantonné au ventre mou de la Ligue 1 depuis plusieurs saisons, l’ASM n’a plus remporté de trophée depuis 2003. En outre, le club s’est incliné en finale de la Coupe de France le 1er mai dernier face à Paris. Les supporters ne blâment pas pour autant leur coach, invoquant « le mauvais recrutement des dirigeants » plutôt que la qualité du technicien.

Le bilan monégasque insuffisant de Lacombe est à l’image de ses récentes expériences professionnelles. Celui qui a découvert Didier Drogba a, certes, remporté deux coupes au cours de sa carrière mais, mise à part sa bonne période sochalienne, n’a pas obtenu de résultats probants en championnat. Après ses échecs à Paris et Rennes, il reste à Guy Lacombe une dernière chance de ne pas échouer sur le Rocher.

Romain Renner

Crédit Photo : Valentin Cecchi