La réussite Sherco

0
344

Rallye-raid : A quelques semaines du Dakar 2011, David Casteu peaufine sa préparation. Mais que serait le pilote sans sa moto ? Le Niçois peut compter sur sa Sherco 450cc pour réussir. Présentation de l’usine Sherco, constructeur de la moto avec laquelle il a gagné le championnat du monde de rallye-raid cette année, et qui sera au départ du prochain Dakar.Crée par Marc Tessier, en 1998, Sherco, accompagne David Casteu depuis maintenant deux ans. Basé à Nîmes, le siège social abrite la chaîne de production de la marque, spécialisée dans la compétition moto. Mais c’est aussi ici que David Casteu se rend régulièrement pour superviser les avancées faites sur sa moto : « j’essaie de venir le plus souvent possible. Pour créer un contact avec ceux qui bossent tous les jours pour m’offrir le meilleur outils possible ». Et l’histoire est belle entre le Niçois et la marque puisqu’ils viennent de remporter le championnat du monde de rallye-raid 2010. Mais plus important encore, les couleurs de la marque seront fièrement affichées sur le Dakar pour la deuxième année consécutive.

Une ascension vertigineuse

« Quelle formidable récompense pour la marque que d’être présente sur le Dakar ». Ces propos sont ceux de Didier Tirard, directeur de la production, sur les 2000 m2 que couvre l’usine de Nîmes. L’homme mesure le chemin parcouru par Sherco en seulement 12 ans d’existence. Témoin de la première heure, Didier Tirard sait que cette performance tient à la passion de Marc Tessier. « Il s’est entouré de spécialistes et de passionnés pour s’imposer dans le paysage de la moto ». Et en 2001, Marc Tessier rachète la société HRD spécialisée dans la production de moto enduro, histoire de s’implanter durablement dans le monde des constructeurs. Après les Trials, construites à Caldes de Montbuis, près de Barcelone, les enduros seront assemblées à Nîmes. Et le choix n’est pas le fruit du hasard. La proximité avec l’Italie favorise la rapidité d’importation des composantes, principalement fabriquées dans le pays à la botte. Mais au fur et à mesure de l’apprentissage, Marc Tessier et son équipe se spécialisent au point de produire des motos 100% françaises, dont la production est estimée à plus de 3000 unités par an.

Une polyvalence au service de la réussite

Si la polyvalence est vérifiée dans la conception de motos, elle l’est également dans la réussite sportive. Sherco aligne des pilotes dans chaque discipline. Albert Cabestany en trial, sextuple champion du monde indoor et outdoor. David Casteu, récent champion du monde de rallye-raid et qui totalise 8 participations au Dakar. Mais aussi Jordan Curvalle, vice-champion d’Europe d’Enduro en 2009 ; et Fabien Planet, lui aussi engagé en Enduro. Grâce à ses quatre pilotes, enrôlés ces deux dernières années, Sherco totalise déjà trois titres de champion du monde. De quoi avoir de beaux espoirs pour la suite.

De son côté, David Casteu voudra briller sur les pistes d’Amérique du sud. Et enfin gagner une épreuve dans laquelle il sera le grand favori, pour le plus grand plaisir de Didier Tirard : « En s’affichant sur le Dakar, on est suivi par 5 millions de personnes ». Un argument non négligeable en effet.

Anthony Verpillon

Partager
Article précédentUn derby « amical »
Article suivantChauds les marrons