La prévention véhiculée

0
194

Tony est élève au collège Louis Nucéra de Nice. Ce mardi, Kéfa, le bus de prévention du Conseil Général s’arrête dans son établissement. Grâce à deux ateliers, les intervenantes abordent les thèmes forts : le tabac, la drogue et l’alcool. Vert et rose. Dans la cour du collège Louis Nucéra de Nice, le bus Kéfa du Conseil Général détonne. Tony, élève de 4ème, s’approche avec curiosité. Sa professeur l’arrête : « Avant d’entrer dans le véhicule, il y a un premier atelier en salle de classe ». Direction la salle 14 où Loëtitia Saint-Blancard, addictologue et intervenante, attend le groupe de dix élèves.

Détruire les clichés

« C’est quoi être addict ? » demande Tony. La séance de questions/réponses est lancée. Pendant une heure, Loëtitia et les collégiens échangent dans la bonne humeur. Elle multiplie les exemples concrets pour maintenir leur attention. L’atelier n’est jamais le même. Loëtitia y tient : « Tout part des questions des élèves. Avec tous les produits addictifs, leurs demandes diffèrent à chaque séance. » Tony et ses camarades sont réceptifs. « J’ai découvert les dangers de la chicha et du Red Bull » glisse-t-il. Une fois l’atelier fini, ils se dirigent vers le bus.

Apprendre à faire les bons choix

Banquettes, écran plat et murs tapissés d’affiches, l’intérieur du véhicule est aménagé à la manière d’un salon. Charlotte Lamoine, psychologue, prend le relai avec le sourire. « Je suis là pour vous apprendre à faire les bons choix et à gérer votre stress ». Au moyen d’une histoire, elle aborde l’amitié, la confiance et le courage. L’entrain de Charlotte séduit les jeunes. Tony commence à se confier : « Je n’ai aucune qualité ».

C’est là que le bât blesse. La psychologue regrette de ne pas pouvoir individualiser l’entretien. « C’est une grande source de frustration professionnelle, on aimerait les rencontrer individuellement » soupire-t-elle. « Un suivi en profondeur serait plus efficace car les jeunes sont en demande ».

Fiona Ipert & Pierre Peyret