La France est encore championne du monde de football !

0
132
La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) organise de nombreuses compétitions d’esport. ©Clément Beaume

L’équipe de France d’eFootball a remporté l’édition inaugurale de la FIFA eNations Cup ce dimanche à Londres. Elle devient ainsi la première nation championne du monde de football virtuel.

Championne du monde de football dans la vie réelle, la France l’est aussi virtuellement. Parmi les 20 meilleures nations d’eFootball, les Bleus ont eu l’honneur de soulever ce week-end le trophée de la eNations Cup, la première compétition internationale sur le jeu vidéo « FIFA 19 ». Emmenée par Corentin « Maestro » Thuillier et Lucas « DaXe » Cuillerier, 19 ans chacun, l’équipe de France a triomphé de l’Argentine en finale. « C’est génial de remporter cette première FIFA eNations Cup avec mon pote. C’est fou », s’est réjoui « Maestro », en célébrant le succès à la façon de Kylian Mbappé. Les deux joueurs français ont ainsi empoché une prime de 20 000 dollars chacun.

Qui le fait le mieux : Maestro ou Mbappé ?

La victoire était clairement l’objectif annoncé par les Tricolores avant le début du tournoi. Afin de se préparer au mieux, le sélectionneur de l’équipe de France d’eFoot, Fabien « Neo » Devide, a convoqué ses deux joueurs pour un stage de préparation à Clairefontaine, comme leurs homologues footballeurs. Au programme, des affrontements mais aussi des séances d’analyse vidéo, de la préparation mentale ainsi que de l’entraînement à jouer en double, spécificité de la compétition.

Une victoire historique

Tout juste créée, la eNations Cup, organisée par la FIFA, a permis pour la première fois aux joueurs de représenter leur pays (d’habitude, les joueurs représentent une structure ou un club d’esport). Avec deux gamers professionnels par nation, la compétition prend la même forme qu’une coupe du monde « traditionnelle » de football : une phase de groupes puis une phase de matches à élimination directe. Les rencontres se disputent en trois manches, deux individuelles (1 contre 1) et une collective (2 contre 2) sur Xbox et PlayStation.

Mais avant d’exulter à l’issue de la finale, la France a connu un parcours compliqué. Présente dans le groupe A avec d’autres favoris du tournoi (Angleterre et Arabie Saoudite), elle est parvenue à se classer à la deuxième position après un concours de circonstances favorables, se qualifiant ainsi pour les phases finales. Les Bleus sont ensuite montés en puissance, disposant coup sur coup du Brésil puis du Portugal avant de remporter la finale contre l’Argentine. Avec ce sacre, l’équipe de France se situe désormais à la première place du classement mondial. Sa participation pour la phase finale de la coupe du monde (la FIFA eWorld Cup™) l’été prochain est assurée. Avec l’ambition de ramener, encore une fois, la coupe à la maison.


Comment devenir un joueur professionnel d’esport ?

De nombreuses personnes rêvent de devenir joueur professionnel d’un jeu vidéo. En réalité, le milieu est très fermé et seule une poignée d’élus accèdent au statut professionnel. Les « pro-gamers » sont spécialisés dans un seul jeu (FIFA, League of Legends, Counter Strike par exemple) sur lequel ils s’exercent quotidiennement, souvent en équipe (jusqu’à 50 heures par semaine). Il n’existe pas vraiment d’école pour devenir joueur professionnel. La meilleure formation est de s’entrainer ardemment jusqu’à atteindre le très haut niveau. Cela requiert d’importantes capacités de réflexion, d’exécution ainsi que de considérables compétences mentales et cognitives, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Le joueur évoluant au haut-niveau doit ensuite se faire un nom en participant (et remportant) des compétitions sur son jeu de prédilection… jusqu’à rejoindre un jour, peut-être, une structure d’esport lui permettant de vivre de sa passion.


Clément Beaume