La France a la grippe

0
214

L’épidémie de grippe attaque fort la France et surtout la région PACA cette année. En tête de liste, le virus A/H1N1. Mais le nombre de personnes vaccinées a diminué par rapport à l’année dernière.«J’ai passé deux semaines dans un état de semi-conscience», confie Soleyne, une jeune étudiante de 20 ans. Elle avait contracté la grippe A/H1N1 l’année dernière. Soleyne en garde un très mauvais souvenir: «Je me levais avec les bras et le dos endoloris et une mine déconfite».

Cette année, la grippe a dépassé son seuil épidémique dans la majorité des départements français, avec une forte prédominance du virus A/H1N1. La région PACA est l’une des plus touchées. Le réseau unifié Sentinelles et Grog, chargé de recenser la situation des épidémies, parle de quelque 350 cas de grippe sur 100 000 habitants.

«La grippe A/H1N1 n’est guère plus dangereuse qu’une autre grippe. Mais sa particularité est qu’elle atteint les jeunes aussi bien que les personnes âgées. Et les risques de décès ne concernent pas uniquement les patients présentant déjà une déficience respiratoire», explique le docteur Olivier Bertharion, généraliste à Nice, avant de rappeler: «La grippe A/H1N1 a d’ailleurs provoqué la mort d’une jeune fille de 17 ans l’année dernière à Saint-Laurent du Var. Cette victime était pourtant en bonne santé avant de contracter la maladie.»

Un vaccin presque parfait

Qu’en est-il du vaccin? «Cette année, nous avons moins de patients qui ont effectué la demande pour être vaccinés que l’an passé», explique le docteur Olivier Bertharion. Pour lui, la raison de cette diminution est simple: «Le vaccin contre la grippe H1N1 est inclus dans le vaccin contre la simple grippe cette année. Ce qui rend les patients méfiants. Pourtant, il y a très peu, voire aucun effet secondaire.»

Une autre explication à ce manque d’engouement pour la vaccination cette année pourrait être ce que suggère Josiane, 42 ans: «L’année dernière, les médias et le gouvernement en ont fait tout un monde. Ils ont affolé la population. On a tous acheté des gels antiseptiques, on fuyait les gens qui toussaient. Et finalement, il n’y a pas eu d’épidémie de morts! Alors, cette année, je ne me suis pas faite vacciner». Mais à présent, cette mère de famille, assise dans la salle d’attente de son généraliste, regrette d’avoir négligé ce vaccin: «J’ai commencé à tousser et cela dure depuis 3 mois, je tousse, je crache tous les jours, et j’ai très mal aux yeux.» Après la consultation, le diagnostic de Josiane est tombée: Grippe A.

Marine ROSSETTO