La Coulée Verte : un espace encadré

0
66
La Coulée Verte, à côté de la place Massena

La Coulée Verte est sûrement l’un des projets sur lesquels la ville a le plus misé. Depuis le 26 octobre, elle déploie tous les moyens nécessaires à son bon fonctionnement. Surveillance, sécurité et propreté sont les secrets de sa réussite.

Lorsque l’on est Niçois, difficile de passer à côté du nouvel endroit phare : La Promenade du Paillon. Le 26 octobre dernier, la Coulée Verte de Nice ouvrait ses portes au public. Et qui dit nouveauté dit encadrement, pour préserver le plus longtemps possible un site qui pourrait devenir un classique.

La baleine en bois, l’attraction la plus en vue, actuellement fermée

Une sécurité suffisante

Pas le temps pour les débordements. Tous les jours, plusieurs équipes d’agents de surveillance de la voie publique, spécialisés dans les parcs et jardins, tournent en permanence sur la Promenade. Un des agents explique : « Nous sommes une dizaine à faire une ronde, aidés par des policiers municipaux et nationaux, sans oublier les caméras de surveillance. » Selon eux, le seul problème rencontré jusqu’ici est la consommation d’alcool, directement gérée par les policiers.

En ce qui concerne les trois légers accidents survenus au jeu de la baleine en bois, les services de police ont immédiatement pris en charge la situation.

Pourtant validée par une commission de sécurité, l’attraction est aujourd’hui momentanément fermée afin de la sécuriser au maximum. Si les enfants s’en plaignent, certains parents saluent une bonne prise en charge du site. Sandrine, mère de famille, déclare : « La ville a immédiatement réagi, c’est rassurant. » En revanche, pour Patrice, papa de Louise, 4 ans, c’est la déception. « C’est tout de même fou que les jeux soient vérifiés, acceptés et mis à disposition des gamins alors qu’il y a un risque. » Au niveau de l’aire de jeux, de nouvelles attractions vont être créées en février prochain.

 Attention à la propreté

Jusqu’alors, la régie municipale s’occupait de la propreté de la zone.  La mairie étudie actuellement les conditions techniques et financières de la propreté à travers un appel d’offres, afin de déléguer ce travail à une société privée.

Ce matin, Jean-Marc Heuillet, le directeur des appels d’offres du groupe Pizzorno Environnement et son équipe étaient sur les lieux pour postuler : « Ici, il faut qu’on trouve des moyens de nettoiement non-agressifs, qui s’inscrivent dans le développement durable. Il est très important d’allier cette opération d’intégration de la Coulée Verte à des solutions, pour que l’endroit reste agréable aux usagers. » Pour le moment, rien à signaler, l’espace est impeccable. Que l’endroit plaise ou non, la Promenade du Paillon est aujourd’hui un lieu extrêmement fréquenté.

La Coulée Verte, à côté de la place Massena

Nous sommes partis à votre rencontre

Bien entendu, ces dispositifs sont là pour vous servir. Alors qu’en pensez-vous ?

Eliane et Marcel, Cagnais mariés depuis 50 ans, sont venus pour voir ce nouveau lieu culte : « Lors de notre première visite à Nice, il y avait la gare routière à cet endroit, c’était très pollué et vraiment un obstacle au paysage. Maintenant, c’est magnifique. »

Pour les jeunes, le bilan est moins positif. Kelly, 17 ans, affirme : « Il n’y a pas assez de couleurs ni aucune fleur.» Jennifer renchérit : « C’est vrai, ils auraient pu faire mieux. » Pour Erwan, 20 ans, le lieu est bien trop surveillé : « On se sent épiés par les caméras et la police qui tourne sans arrêt. »

Quant à Angélique, grand-mère, elle avoue : « Ça nous coute beaucoup d’impôts ! (rires) mais ça en vaut le coup. »

Alexia Ducci et Sarah Borreguero