L’Inde à l’honneur à l’aéroport de Nice

0
162

Loin des galeries d’art traditionnelles, l’exposition Les Couleurs de l’Inde accueille touristes, businessmen et amateurs d’arts au Centre d’Affaires de l’aéroport de Nice. L’occasion de contempler des œuvres d’artistes indiens… et celles de quelques Français.Un petit paradis en plein aéroport de Nice. Si le Nirvana n’est ni un lieu, ni un temps, Les Couleurs de l’Inde sont à l’honneur au Terminal 1 pendant trois mois, jusqu’au 25 février. Une exposition aux couleurs vives, qui contraste avec le grisâtre des locaux aseptisés du Centre d’Affaires de l’aéroport. Des photos du Taj Mahal aux peintures de Bouddha, il manque quelques bâtons d’encens pour compléter le décor digne de Bollywood. L’avantage de ces expos à l’aéroport? «En plus du cadre prestigieux et spacieux (300m²), elles s’accompagnent souvent de happenings» estime Marylène Vergonjeanne, responsable de la salle du Centre d’Affaires depuis dix ans. Début décembre, un film Indien a été diffusé, complété par des séances de massages. A la clé du vernissage : un voyage de deux semaines en Inde, organisé en collaboration avec l’agence de voyage Terre de Rêve.

L’Inde inspire

«Beaucoup de personnes sont venues admirer les œuvres. J’ai vu pratiquement tout le personnel de l’aéroport défiler» note Léa, une employée du Centre d’Affaires. L’affluence s’explique aussi par la période de fêtes et le mauvais temps. Si l’exposition a pour objectif de promouvoir des artistes indiens inconnus en France, on trouve également des artistes beaucoup moins «exotiques» : Dominique Queyrel, une autodidacte originaire des Hautes-Alpes ou Jean-Louis Martinetti, un photographe Niçois. Ses clichés des paysages de Bombay sont également exposés dans le Vieux-Nice. Comme quoi il existe un itinéraire plus pratique et moins cher qu’un vol jusqu’à New Delhi pour admirer les Couleurs de l’Inde!

Nathalie Pouzoulet

Crédit photo : Nathalie Pouzoulet