L’Étoile dans la Nuit du Basket

0
328

Regrouper joueurs de basket handicapés et valides autour d’un même ballon, c’est l’objectif de la Nuit du Basket. Ce samedi, l’équipe niçoise de l’Étoile Saint-Barthélémy dribble avec une centaine de basketteurs valides. Juste avant leur match de Nationale 2 contre Marseille.

« On veut faire connaître le handi basket à Nice ». Luc Maurice a créé il y a quatre ans l’équipe de l’Étoile Saint-Barthélémy (ESB). Pour lui, la Nuit du Basket permet surtout les rencontres : « Notre sport n’est pas assez valorisé alors que nous sommes en Nationale 2 ! On espère qu’il y aura du public. »

Une centaine de participants va s’affronter en fauteuil roulant pour ce tournoi. Une nuit conviviale pour dépasser sa crainte du handicap. Et se mettre à la place des joueurs. « En général, les appréhensions viennent des valides, ils ont peur de demander « comment t’es-tu retrouvé en fauteuil ?» » explique Déborah Schalk, présidente de l’association Initiatives Staps, à l’origine du projet.

Une nuit pour la bonne cause

« Tous les fonds seront reversés au Téléthon. On compte récolter plus de 500 euros » espère Déborah Schalk. Pour cette troisième édition, les organisateurs ont créé une centaine de tee-shirts pour les participants et l’ESB.

« La Nuit du basket est comprise dans un ensemble d’activités culturelles pour promouvoir le handi-sport. C’est important pour nous » insiste Christian Manca, président du club depuis 2006. Les basketteurs joueront un match de gala pour ouvrir la Nuit. Ensuite, il se mêleront aux autres équipes pour engager le tournoi. Initiatives Staps encourage elle aussi les échanges entre sportifs valides et handicapés : « Mixer les deux est très instructif. Toutes les équipes de l’an dernier veulent revenir ! » constate Manon Cannas, trésorière de l’association.

Dimanche, match contre Marseille

L’an dernier, seuls trois joueurs de l’ESB avaient pu se déplacer. Demain, ils seront neuf. L’initiative plaît aux basketteurs. « Toute l’équipe est super motivée » indique Luc Maurice.

« Par contre, à 22h30, tout le monde au lit ! » Dimanche matin, l’Étoile de Saint-Barthélémy joue un match décisif contre Marseille pour monter en division supérieure. Quelque soit l’heure de départ, l’équipe prête sa quinzaine de fauteuils pour samedi soir. Le tournoi pourra durer jusqu’au bout de la Nuit.

Pierre Peyret et Pauline Amiel