L’ASVEL arrête les frais

0
229

L’entraîneur de l’ASVEL, Vincent Collet, a été limogé par les dirigeants du club rhodanien. Le sélectionneur de l’équipe de France paye le début de saison chaotique du club au plus gros budget de Pro A.Vincent Collet n’aura passé que deux saisons à l’ASVEL. Dans un communiqué de presse publié sur le site du club, Gilles Moretton, le président du Conseil d’Administration, a annoncé qu’ « après consultation des actionnaires et des administrateurs du Club », une procédure de rupture du contrat de Vincent Collet a été engagée.

Le sélectionneur de l’équipe de France est donc laissé sur le bord de la route. Gilles Moretton avait pourtant précisé il y a semaine qu’il lui accordait encore sa confiance, et ce après la non qualification en playoffs l’année dernière et les mauvais résultats du club cette année. La défaite mardi en Eurocoupe face à l’équipe allemande de Göttingen (80-88) aura été de trop pour Collet.

L’ASVEL déchante

Grâce à son budget estimé à 6 millions d’euros, l’ASVEL avait, à l’inter-saison, effectué un recrutement qui laissait entrevoir une place dans le haut du classement. Pour le directeur exécutif du club, Pierre Grall, les objectifs du club aux 17 titres de champion de France étaient clairs : un deuxième tour en Eurocoupe, une place en playoffs et pourquoi pas un trophée en fin de saison.

Aujourd’hui, le bilan du club ( 4 défaites et 2 victoires) est bien loin des attentes des dirigeants. La direction estime que le club est dans une « situation indigne de ce qu’est l’ASVEL ». Le club fait pâle figure et pourrait même entrer dans la zone de relégation si elle stagne dans le bas du classement.

Sauver les meubles

Avec la nomination de Nordine Ghrib, ex-assistant de Vincent Collet, le club espère rebondir. L’ASVEL a quelque peu revu ses prétentions de début de saison à la baisse. Les dirigeants espèrent que ce changement sera « porteur d’une vraie dynamique ». Une solution qu’ils espèrent « efficace à très court terme » pour retrouver le chemin des paniers. Le nouvel entraineur de la « green team » n’aura pas la tâche facile face à des dirigeants en attente de résultats immédiats.

L’avenir de Vincent Collet réside aujourd’hui dans l’Équipe de France. La Fédération française de basket a d’ailleurs précisé qu’elle lui accordait « toute sa confiance pour les futures échéances internationales. »

Thibault Perrin