L’As Cannes ne boite pas

0
328

L’As Cannes affronte Rodez, ce soir, en marge de la 20ème journée de National 1. Coincés à la quatrième place, les « Dragons » espèrent talonner les cadors du championnat. Objectif : la montée en Ligue 2. « Faux pas interdit ! » C’est le message délivré par Albert Emon à ses joueurs. L’entraineur cannois est formel, contre Rodez ce soir, même le match nul est à éviter. « L’objectif, c’est la montée en Ligue 2. Si on se détache des premiers, la seconde partie de saison risque d’être difficile. »

Après une défaite sans appel (0-2) sur la pelouse d’Amiens, le club souhaite donc se rassurer. Mais pour contrer les seizièmes du championnat, il faudra sortir les crocs. « Une équipe qui joue le maintient est forcément dangereuse. On va se battre comme des morts de faim pour forcer la décision », affirme le milieu de terrain Sébastien Grégori.

Difficulté supplémentaire : l’exploit réalisé en Coupe de France contre Ajaccio. Pour Sébastien Gimenez, latéral gauche, il s’agit de garder les pieds sur terre. « Cette qualification en 32ème de finale, c’est du bonus. Ce qui compte vraiment, c’est Rodez et le prochain match contre Rouen. » Même discours du côté de Xavier Nielsen, directeur général de l’As Cannes, afin d’entamer sereinement la phase retour du championnat.

Un adversaire incertain

La neige installée sur l’Aveyron a quelque peu entaché les motivations des Ruthénois. Ces derniers ont quitté leur base très tôt ce matin, en bus, réalisant un large détour via Toulouse. Et pour ne rien arranger, la liste des blessés de l’équipe est toujours aussi longue : six titulaires manquent à l’appel. Rodez risque donc de jouer très prudemment ce soir à Coubertin. À condition, bien sûr, d’arriver à l’heure.

Alexis Lucchesi