L’accès web pour les non-voyants

0
250

L’Université de Nice Sophia Antipolis lançait hier le portail Access-Key. Térésa Damota, formatrice et aveugle de naissance, était sur place pour présenter les outils indispensables aux handicapés visuels. Térésa Damato, parisienne, est non-voyante de naissance. Membre de la fondation des aveugles de France, elle forme ses semblables aux techniques d’accessibilité au web. Hier, elle était à Nice au lancement du portail Access-Key de l’université Sophia Antipolis. L’enjeu ? Accéder aux applications et sites web sans écran ni souris !

Des outils spécifiques

« Sur le web, il faut lire des liens déconnectés de leur contexte, comprendre la structure du site. Ce n’est pas toujours évident. » souligne Térésa. Grâce aux logiciels de synthèse vocale et aux claviers en braille, elle forme les non-voyants. « Sur le clavier braille par exemple, nous pouvons écrire tout l’alphabet, la ponctuation et les chiffres » décrit-elle, « ensuite, il suffit de naviguer de mot en mot sur une ligne de braille décryptant le texte du site web. » Comme l’explique Térésa, les élèves rencontrent tout de même des difficultés, « il faut d’abord viser l’approche technologique, visualiser le logiciel, avoir le matériel en main.Cela prend du temps. »

Une formation adaptée

En 2012, la totalité des sites publics devra être accessible aux handicapés. L’université de Nice Sophia Antipolis (UNS) s’engage donc à former ses étudiants. « Nous intégrons des modules obligatoires dans les cursus de nos ingénieurs et proposons des formations à tout web-master désirant se spécialiser » souligne Albert Marouani, président de l’UNS. « L’apprentissage que j’offre aux non-voyants dépend du perfectionnement des web-masters !» conclut Térésa, « L’initiative de l’UNS est donc indispensable aux handicapés. »

Coralie Bouisset