Jumping – L’obstacle devient tremplin

0
68
L’an dernier, c’est le cavalier français Patrice Delaveau qui s’est imposé avec Orient Express*HDC (presquile-guerande.com)

Du 15 au 18 mai prochain, la station balnéaire de La Baule en Loire-Atlantique accueille la 48e édition du Jumping International de France. Comme chaque année, des millions de téléspectateurs et des milliers de personnes vont assister, depuis le stade François André, à l’une des plus belles compétitions équestres réunissant les meilleurs cavaliers et chevaux du monde. 

En cyclisme il y a le Tour de France. En tennis, Roland Garros. Et pour ce qui est du saut d’obstacles, la référence c’est le Longines Jumping International de La Baule. Créé en 1962, ce concours rassemble le temps d’un week-end au bord de l’Océan Atlantique, les plus grands champions d’équitation. Rémi Clero, dirigeant de la société Promotion des Concours Hippiques de La Baule, confirme. « Chaque année la plus belle plage d’Europe affiche haut et fort sa passion du cheval en marquant l’ouverture de la saison de plein air. L’élite de cette pratique se donne rendez-vous sur la Côte d’Amour pour fêter le retour du printemps ».

3 concours, 19 épreuves, 580 000 euros de dotation

« 2014 ne devrait pas faillir à la tradition », lance l’organisateur. Et pour cause, cette année trois concours différents sont au programme. Le CSIO 5* de France réunissant les ténors de la discipline, le CSI1* pour apprécier des cavaliers en devenir, et les épreuves Handisport Cap Atlantique & AMP accueillant des cavaliers touchés par des accidents de la vie. Pour ce qui est de l’épreuve majeure, dont la finale est prévue le dimanche 18 mai à 12h30, la bataille s’annonce une nouvelle fois intense. Le cavalier bas-normand Patrice Delaveau, vainqueur l’an dernier, se dit « impatient et excité » à l’idée de remettre son titre en jeu.

« Une vitrine pour la ville »

En 2013, Marion Cotillard, Guillaume Canet ou bien encore Julien Courbet, sont venus fouler la piste du stade François André. Cette année, c’est l’actrice Marina Hands, devenue vedette depuis le film « Jappeloup », qui est annoncée. Pour la ville de La Baule, ce concours hippique est un moment-clé. Yves Métaireau, maire de la commune, explique l’importance de l’événement. « Le Jumping, c’est la première manifestation sportive de la station. En terme de retombées médiatiques, ce concours est le premier d’Europe devant Aix-la-Chapelle. C’est une vitrine pour la ville. Le cheval étant un des ambassadeurs de La Baule ». Alors, que ce soit pour les participants et les organisateurs, cette année encore un seul objectif, surmonter les obstacles pour prolonger le succès.

Matthieu Drouin