Jeux vidéo : les Niçoises défient les hommes

0
267
Les femmes sont de plus nombreuses à jouer aux jeux vidéos. Crédit photo KV

Les jeux vidéo avaient déjà largement conquis les garçons. Les filles sont dorénavant sous le charme.

Messieurs, désormais vous allez devoir partager vos manettes. Les femmes semblent de plus en plus attirées par cet univers. En France, 33%[1] d’entre elles sont des «gameuses». Très influencées par leur quotidien, elles favorisent les jeux interactifs et conviviaux. La Wii reste leur console préférée, elle s’adapte à leurs envies, comme en témoignent tous les vendeurs interrogés. Thomas, vendeur à Micromania de Carrefour TNL, confirme : «Les dernières versions de Zumba et Just Dance se sont écoulées comme des petits pains. A la différence des hommes qui se plaisent à jouer en solitaire, elles préfèrent s’amuser entres amis».

«World of Warcraft», «Call of Duty», «Assassin’s Creed»… Ces jeux dits typiquement masculin ont leur part de succès chez la gente féminine. L’intérêt est indéniable, même si pour l’instant cela ne touche qu’une minorité de Niçoises. Julie, est une véritable addict aux jeux vidéo depuis ses 6 ans : «Chaque soir, je me pose devant mon ordinateur entre quatre et cinq heures. Je ne m’intéresse qu’aux jeux de rôles, comme Final Fantasy ou World Of Warcraft». Une véritable drogue pour certaines. «ça peut devenir un danger pour le couple ! Ca passe avant tout, et on a tendance à lésiner l’essentiel», ajoute la Niçoise.

«Les filles cherchent à renouer le contact et la complicité avec leur copain» précise Christophe, vendeur à Game. Le phénomène a tendance à s’accentuer. Au départ, elles découvrent les jeux vidéo en observant leurs proches. Peu à peu, l’envie de participer prend le dessus, pour finalement se perfectionner. Pour certaines, la console a un double intérêt, comme pour Lisa, étudiante : «Avec mon copain, on se défie à Super Smash Bros. C’est l’occasion de régler de manière amusante les problèmes ménagers !»

Patricia Pereira de Matos et Kelly Vargin


[1] Enquête 20 minute de mars 2012