Il Volo : « Les choristes » à l’italienne

0
257

Tandis que des dizaines de milliers de personnes manifestaient, samedi, dans les rues de Rome pour appeler au départ du président du Conseil, Silvio Berlusconi, les trois éphèbes italiens du groupe pop-opéra, Il Volo, ont, de leur côté, enchanté la salle Apollon du Palais Acropolis, à Nice. Les mille spectateurs sont sans voix. Il est 22 h. Les ténors Piero Barone (18 ans), Ignazio Boschetto (17 ans) et le baryton Gianluca Ginoble (16 ans) viennent de tirer leur révérence après 2h de concert menées tambour battant, à grands coups d’envolées lyriques. « Quelles voix », peut-on entendre, l’air halluciné, de part et d’autre du hall du Palais. Le public ne déplane toujours pas. Présentés urbi et orbi comme le nouveau phénomène à la mode, ces Riri, Fifi et Loulou « d’origine italienne contrôlée » avaient pourtant tout pour susciter le doute. Le motif : ils ne doivent la formation du groupe qu’à un télé-crochet italien diffusée en 2009.

La relève

Or, avec l’interprétation de tubes comme «’O sole mio» , leur vibrato a vite laissé place à des trémolos d’émotion. En bons professionnels, Il Volo montera ensuite le curseur d’un cran en allant jusqu’à chanter en espagnol mais aussi en …français !

Si le but était de populariser l’opéra, c’est réussi. La relève semble désormais assurée ![jwplayer mediaid= »1471″][jwplayer mediaid= »1472″]
03-_o_sole_mio.mp3