Christophe Pacaud : il refait le match

0
54
Christophe Pacaud, parrain de promotion 2013 des J3 Sport

Portrait : Christophe Pacaud, journaliste sportif à RTL, est parrain de la promotion Sport 2013 de l’école de journalisme de Nice.

Un ton et une voix reconnaissable entre mille. Pour les auditeurs de RTL, Christophe Pacaud est depuis douze ans maintenant la voix du sport sur la première radio de France. Véritable boulimique de travail et passionné par son métier, il a vécu les évènements sportifs des dernières années au plus près des acteurs. Son meilleur souvenir ? Le Tour de France 1989. Cette année là, Greg Lemond gagne le Tour pour neuf secondes au détriment de Laurent Fignon. « Commenter la détresse de Fignon et ce succès dans les derniers hectomètres pour une poussière de secondes, c’était un moment vraiment fort », confie-t-il. Habitué à arpenter les routes de la Grande Boucle avec son père pendant son enfance, c’est donc tout naturellement que Christophe s’est tourné vers le sport.

Septembre 2001, le tournant

Il a appris les rudiments du journalisme sur RMC et débuté au début des années 1980 à Azur 102, une radio locale près de Menton. Septembre 2001 marque le tournant de sa carrière professionnelle. RTL le débauche pour en faire l’un de ses journalistes vedette. A l’époque, la radio cherche à proposer plus de football à ses auditeurs et Christophe Pacaud apparaît comme l’homme idéal. « La station voulait développer l’offre football en donnant une visibilité le soir à la radio. Il fallait un commentateur pour faire ce genre de choses et c’était moi ». Pari réussi. Son émission, Radio Foot, rebaptisé depuis 2008, On refait le match, est devenu un incontournable des amoureux de football grâce au dynamisme de son animateur et à son équipe d’experts chevronnés. Accompagné de la bande à Pacaud, tout ce joli monde décrypte et analyse l’actualité footballistique plusieurs fois par semaine.

Celui qui avoue avoir, en plus du football, le ski et l’automobile pour passion présente aussi Le Club Jalabert tous les étés lors du Tour de France. Cette polyvalence est un atout et même une nécessité. « C’est un métier où l’on rencontre des gens formidables. Il y a énormément de gens intéressants dans le sport. J’ai rencontré Philippe Croizon et lorsque cet homme, amputé des quatre membres, raconte sa traversée de la Manche, c’est magnifique ». Christophe se nourrit de ces rencontres pour continuer et tant que la passion est encore présente, aucune raison de s’arrêter en si bon chemin.

Cyprien Tardieu