Hockey sur glace : des Aigles pas rassasiés

0
233

Le Nice Hockey Côte d’Azur traverse une période délicate avec trois défaites sur les quatre dernières rencontres. Mais pour Alexandre Duyck, le manager, « le fond de jeu est au rendez-vous, l’équipe est sur la bonne voie ».

« Après la défaite catastrophique face à Amnéville, le groupe a su rebondir » témoigne Alexandre Duyck. Même si les résultats ne suivent pas avec deux autres défaites face à Neuilly-sur-Marne et Reims, ce revers a permis une remise en question de la troupe de Stan Sutor. Et le dernier match à Reims (2e) a été très prometteur. « Face à un gros client, on n’était pas loin de l’emporter, ça s’est vraiment joué à peu de choses » constate le manager général. « On manque juste de réussite devant la cage mais ça va venir » insiste-t-il.

Joona Peranen et les siens attendent Toulouse-Blagnac de pied ferme ce samedi. xboxgen.fr

« L’équipe tourne bien, ça va payer »

Désormais 4e mais à un petit point seulement du trio de tête, les Aigles sont dans les temps. Et les rencontres à venir sont plus qu’abordables avec deux matches consécutifs à la maison. Le manager reste ainsi confiant. « Les échéances à venir sont importantes mais l’équipe tourne bien, ça va payer ». Même s’il déplore le nombre de blessures : « on a dû faire deux matches au complet et face à Reims on perd Koivu Karri pour le reste de la saison… » Mais d’ajouter, ambitieux, « si on bat Toulouse, Bordeaux puis Lyon avant les fêtes, on sera vraiment serein pour le reste de la première phase ».

Dans les 4 pour les Play-Offs

Car l’objectif de la saison, c’est les demi-finales. Pour cela, Alexandre Duyck est ferme : « nous visons le Top 4 à l’issue de la phase de poule ». Éviter un « gros » au premier tour des Play-offs et avoir ainsi l’avantage du terrain pour l’éventuel match d’appui est essentiel pour le dirigeant des Aigles. Ce dernier avoue que les Niçois sont attendus à chaque match. « L’an dernier on était sur un nuage. Avec 13 victoires d’affilée, c’était du jamais vu. Cette année, tout le monde veut battre le vice champion de France, forcément, c’est plus compliqué. » Mais le recrutement à l’intersaison a été très satisfaisant selon les dires du dirigeant. L’arrivée d’Arne Krotac en témoigne. A 40 ans, le Slovaque est meilleur marqueur et meilleur passeur des Aigles. Alexandre Duyck n’est d’ailleurs pas avare de compliments envers lui : « Ce Zinédine Zidane du hockey en Slovaquie peut à lui tout seul changer la physionomie d’une partie ».

Hockey sur glace, D1 : Nice – Toulouse/Blagnac, samedi, 19h15, salle Jean Bouin.

Victor Bolo