Hockey : le show sur la glace

0
84
Crédit Photo BDL

Après des précédents réussis au Canada, aux États-Unis, en Suède ou en Finlande, c’est au tour de la France d’organiser un match de hockey sur glace en extérieur. La rencontre, baptisée Winter Game 2013, opposera Grenoble à Briançon et se déroulera au Stade des Alpes, dimanche à 17 heures. Près de 20 000 personnes sont attendues, un record dans l’Hexagone.

Plutôt habitué aux joutes du GF38 en CFA et aux affiches de Top 14 avec le FCG, le stade des Alpes va se transformer en patinoire géante dimanche. Une première en France. Et quoi de plus naturel qu’organiser un tel événement à Grenoble, club historique de Ligue Magnus et plus grande métropole alpine. D’autant que les Bruleurs de Loups disposent de la meilleure affluence du championnat, avec 3 091 spectateurs de moyenne. « Nous savions que nos supporters allaient répondre présent. Cette rencontre est une bonne manière de les remercier pour leur fidélité pendant la saison », assure Charline Durand, la responsable de communication du club isérois.

Le pari est réussi puisqu’à trois jours du match, plus de 19 000 places ont été vendues sur les 19 767 disponibles. En attendant que les derniers sésames trouvent preneurs, ce Winter Game 2013 est déjà assuré de battre le record d’affluence pour une rencontre de hockey sur glace en France. La précédente marque était de 13 364 spectateurs et avait été établie au Palais Omnisports de Paris-Bercy, à l’occasion de la finale de la Coupe de France 2011.

« Inciter d’autres clubs à faire pareil »

Ce Winter Game est un événement hors du commun et donc complexe à mettre en place. Depuis une semaine, sept semi-remorques sont arrivées dans l’enceinte iséroise pour préparer le terrain de 60 mètres par 30. Les organisateurs ont au préalable disposé un parquet de protection au sol. Ils se sont ensuite occupés des balustrades de sécurité autour de l’arène. La dernière mission est de maintenir la glace à température jusqu’à dimanche.

Si l’opération rencontrera sans doute un énorme succès, elle parait difficile à organiser régulièrement à Grenoble d’un point de vue logistique. « Nous monopolisons le stade des Alpes depuis 15 jours pour tout installer. Et ce, au détriment des autres sports », explique Charline Durand. « En revanche, le but de ce Winter Game est d’inciter d’autres clubs à faire pareil dans leur ville pour promouvoir le hockey en France. »

Avant d’être copiés, les Bruleurs de Loups voudront s’imposer dimanche contre le deuxième du championnat, Briançon, pour le compte de la 15e journée. Mais quel que soit le résultat, ce 22 décembre restera un jour particulier pour les amateurs de cette discipline peu médiatisée. Celui où le hockey sur glace sera enfin placé sous le feu des projecteurs.

Thimoté GARCIN

« Difficile d’envisager ça à Nice »

Pour Alexandre Duyck, manager de l’équipe de Nice de hockey sur glace, délocaliser un match à l’Allianz Riviera est pour l’instant inenvisageable. « Nous n’avons ni la structure financière nécessaire, ni l’engouement suffisant actuellement. Cela dit, d’un point de vue logistique, cela resterait possible. » Le dirigeant des Aigles s’est également réjoui à propos du Winter Game de dimanche. « Ça va faire le buzz autour de notre discipline et le hockey a besoin de manifestation comme celle-ci pour grandir en France. »