Grasse vend du rêve

0
60

Pour la cinquième année consécutive, l’opération Cité Rêves propose de financer les projets de jeunes grassois. Sur trente-six dossiers, seize ont été retenus. En route vers de nouvelles aventures. « Une opportunité en or ! » A Grasse, le verdict est tombé. Camille et Fanny, toutes deux étudiantes, partiront bien pour l’Ouest des États-Unis. « On est vraiment satisfaites, la ville nous donne un bon coup de pouce. » Et pour cause : leur projet est en partie financé par la capitale des parfums. Une initiative unique dans les Alpes-Maritimes en faveur des 16 – 24 ans.

Culturels, sportifs, et parfois même humanitaires, les sujets n’ont pas manqué pour le jury de Cité Rêves. En tout, ce sont près de 100 000 euros qui ont été débloqués « Il s’agit de tendre la main aux jeunes », confie Jean-Pierre Leleux, maire de Grasse. « Et les retours pour notre commune sont très intéressants. »

Expositions et manifestations sont donc à prévoir. « L’an dernier, un groupe a pu enregistrer un album et le présenter en live », précise Jérémy Mercier, animateur au service Jeunesse et coordinateur Cité Rêves. « Il doit y avoir un rapport avec la ville et ses habitants. On ne délivre pas de subventions au hasard. »

Des projets ambitieux

Pour cette édition, les candidats ont mis la barre très haut. Ascension du Mont Blanc, road trip ou encore reportage scientifique en Alaska, autant de rêves bientôt réalisés. « On a eu des dossiers bien plus complets que d’ordinaire. Certains ont été affinés pour ne pas mettre les participants en situation d’échec », explique l’animateur du service Jeunesse. Et si les idées ne manquent pas, c’est aussi parce que l’expérience peut se vivre à travers le monde entier. De quoi motiver de nouveaux aventuriers.

Alexis Lucchesi