Gilles Simon en simple

0
257

La finale de la Coupe Davis entre la France et la Serbie se déroule ce week-end. C’est Gilles Simon qui accompagnera Gaël Monfils en simple pour la première journée. Le Niçois, 42e à l’ATP, ne part pas favori avant d’affronter Novak Djokovic. En concurrence avec Michaël Llodra, il a su convaincre Guy Forget : un choix stratégique pour le capitaine tricolore…Qui pour accompagner Gaël Monfils en simple ce week-end en finale de Coupe Davis ? Ils étaient deux à postuler pour ce fameux sésame : Gilles Simon et Michaël Llodra. C’est finalement le Niçois Gilles Simon qui aura la lourde tâche de défier Novak Djokovic, numéro 3 mondial, lors de la première journée. Un choix commenté jeudi par le capitaine tricolore Guy Forget : « au niveau du jeu, Michaël Llodra et Gilles Simon se valent. Je rappelle que la surface ici n’est pas aussi rapide qu’à Bercy. C’est une surface ni trop lente, ni trop rapide. Ces surfaces neutres sont plus favorables à Gilles. »

Ce choix s’explique également par la volonté du coach français de préserver Michaël Llodra qui jouera le match de double samedi au côté d’Arnaud Clément. « J’avais effectivement deux options mais ce choix me laisse plus d’opportunité pour dimanche. Qu’il s’agisse de Gilles ou Mika, Djokovic part favori. Je sais que Gilles sera à 100% vendredi et que Michaël sera à 100% samedi pour un double qui, une fois encore, peut être crucial. Le match contre Djokovic risque d’être long et usant et je souhaite avoir des joueurs de double frais » analyse Guy Forget.

Un choix tactique et réfléchi

Gilles Simon n’a jamais gagné un match à enjeu avec la France. Dans ses confrontations directes avec Novak Djokovic, il est mené 5-1. A l’inverse, Llodra vient de battre le Serbe à Bercy et a été le principal artisan de la victoire en demi-finale face à l’Argentine et en quart de finale face au tenant du titre, l’Espagne.

La présence sur les courts du Niçois vendredi pourrait donc surprendre au premier abord. Mais il résulte en réalité d’un choix tactique et très réfléchi par le staff français : Gilles Simon devra jouer libéré et user au maximum le numéro un serbe. Le fait de faire tourner les joueurs mobilise toute l’équipe et permettra de faire un choix entre Simon et Llodra pour le cinquième match qui peut se révéler décisif.

La stratégie de Guy Forget aurait pu décevoir Michaël Llodra. Mais ce dernier respecte les choix de son capitaine. « Guy nous avait prévenus, on savait qu’on était quatre ou cinq à pouvoir prétendre jouer en simple. C’est la décision de Guy et on la respecte. Ce qu’il faut, c’est que l’équipe de France gagne » a déclaré le Parisien.

Monfils devra gérer la pression

La finale débutera à 14h par le match entre Janko Tipsarevic et Gaël Monfils. Le numéro un français, qui a gagné tous ses matchs en Coupe Davis cette année, aura pour objectif de lancer son équipe en apportant le premier point de la rencontre. Les deux joueurs en sont à deux victoires chacun dans leurs confrontations.

Mais pour la première fois de la saison, les Bleus joueront à l’extérieur. Les Serbes sont invaincus à la « Belgrade Arena » et le public est réputé hostile : « Je me mets tout seul beaucoup de pression, mais que ce soit à domicile ou à l’extérieur n’est pas le problème. La pression, c’est celle d’une finale. J’ai hâte de voir comment je vais répondre à cet événement. C’est le plus gros moment de ma carrière » explique Gaël Monfils.

La rencontre de ce week-end s’annonce indécise. La Serbie, qui évolue à domicile et qui dispose avec Novak Djokovic d’un atout indéniable, part légèrement favorite. Mais l’équipe de France pourra compter sur l’envie de ses représentants, la bonne forme du moment de Gaël Monfils et Michaël Llodra et la stratégie de Guy Forget pour espérer ramener un 10e trophée mondial au tennis français …

Pierrick Manin