Formule 1 : quel pays accueillera le Grand Prix d’Europe ?

0
69

Bernie Ecclestone a officiellement annoncé mercredi que la saison 2013 de Formule 1 ne devrait compter que 19 Grands Prix. Le Championnat du Monde se retrouverait amputé du grand-prix d’Europe, initialement prévu le 21 juillet 2013.

C’est dans le journal autrichien Krone Zeitung que le patron de la F1 explique que « le 21 juillet va rester libre ». Le Grand Prix d’Europe 2012 s’était déroulé à Valence, en Espagne, la saison passée. Cette année plusieurs pays manifestaient leur envie d’héberger cette course, la France, l’Allemagne et l’Autriche notamment. La Turquie devait accueillir l’événement avant de se retirer pour des raisons économiques.

Un problème de financement en France

La solution d’un Grand Prix dans le Var sur le circuit du Castellet a vite été écartée, faute de financement. Les collectivités locales et la ville de Toulon soutenaient le projet, mais pas l’Etat français. La dernière fois que la France accueillait un Grand Prix de Formule 1, c’était en 2008 sur le circuit de Magny-Cours (Nièvre). Le déficit provoqué par l’événement avait alors été assumé par l’Etat en partie et les collectivités locales ; un motif suffisant pour le gouvernement pour ne pas renouveler l’expérience de si tôt, que ce soit au Castellet ou à Magny-Cours.

Deux courses en Allemagne ?

L’Allemagne était aussi un potentiel candidat pour recevoir le Grand Prix d’Europe. Deux pistes ont été avancées : le circuit du Nürburgring et celui d’Hockenheim. Le premier cité devrait être utilisé pour le Grand Prix d’Allemagne, les responsables du circuit rencontreront prochainement Bernie Ecclestone. Le second offre donc une alternative non-négligeable pour occuper la place vacante du 21 juillet 2013. Initialement prévu en Turquie, cela ne laisserait que peu de temps à l’Allemagne pour organiser une deuxième course.  Le triple champion du monde Sebastian Vettel jouera un rôle dans la décision finale, l’allemand annoncera cette semaine sur quel circuit il souhaiterait évoluer à domicile.

Le circuit de Spielberg parfait mais …

L’Autriche aspirait à recevoir le Grand Prix sur le circuit de Spielberg dans le sud du pays. Longtemps utilisé pour les grands-prix de Formule 1 entre 1970 et 1987 puis entre 1997 et 2003, le circuit autrichien a ensuite été laissé à l’abandon. Racheté en 2005 par le propriétaire de Red Bull, il est rebaptisé le « Red Bull Ring ». Le circuit a aujourd’hui été reconstruit et semble tout à fait à même d’offrir ses services au Championnat du monde. Seulement, Bernie Ecclestone nuance nettement la possibilité d’un Grand Prix en Autriche : « La piste est parfaite, les gens sont tous accueillants et c’est un plaisir de travailler avec eux mais il n’y a pas assez de chambres d’hôtel dans l’ensemble de la région. C’est le seul problème. ». La saison 2013 ne pourrait comporter que 19 Grands Prix, « ça ne serait pas un gros problème pour la F1 » conclut Ecclestone.

 Maxime DEWILDER