Football – Tribunes en danger

0
213
Stade de France le 20 avril 2013. L'anneau deux s'enflamme. Les verts mettent le "feu" dans les tribunes lors de cette finale.

Violents, dangereux voire hooligans. Depuis quelques jours les supporters Stéphanois sont pointés du doigt. Interdits de déplacement jusqu’à la fin 2013, les fans de “Sainté” sont dans le collimateur de la justice. Mais la bêtise de quelques excités ne doit pas être généralisée. Et une question se pose. À qui profite tout ça ?

Stade Geoffroy Guichard. Un abonné des Green Angels éclate sa torche dans le Kop Sud. C’est aussi ça l’ambiance du chaudron.
Crédit Photo : M.C

« La ligue veut des stades de consommateurs. On paiera plein pot pour aller en virage. Il n’y aura plus d’ambiance. Les fumigènes, n’en parlons pas. Thiriez ressort régulièrement l’exemple de l’Angleterre», avance Maxime supporter stéphanois. Un exemple fondé. Aujourd’hui la place la moins chère à Tottenham s’achète à partir de 50£ avec obligation d’être assis.

Des ultras engagés

Lui, l’amoureux des verts est dépité de voir chaque incident surmédiatisé. Et sans doute écœuré d’observer les actions réalisées par les ultras passées inaperçues : « les Magic Fans (association de supporters) organisent des récoltes pour la lutte contre le cancer. Ils militent en faveur de l’association Michael Merle contre la leucémie. Contre Bordeaux il y a eu des tifos contre le racisme. Mais tout ça on n’en parle jamais». Ceux qui composent le cœur du Chaudron sont généreux. Champion de France des tribunes entre 2007 et 2009, les deux groupes de supporters (Green Angels  et  Magic Fan) ont toujours reversé l’intégralité de leur dotation à des associations. En deux ans c’est près de 100 000€ qui proviennent des deux Kops.

L’amalgame Hooligan

« Il existe une confusion Hooligans-Ultras. Elle est surtout le fait des médias » explique l’avocat des supporters parisiens, Pierre Barthélémy. Antoine passionné des tribunes va dans le même sens : « on parle d’hooligan dès qu’on éclate une torche. On confond tout. En 15 ans, un fumi n’a jamais blessé personne. Prenez ce qui se passe en Serbie. De quoi cause-t-on dans ce cas-là ? ». Il y a quelques semaines, des membres du groupe Delije (Ultra de l’Étoile Rouge de Belgrade) ont volé la bâche des Grobari (Partizan Belgrade). L’affront ultime dans le milieu. Depuis ce jour, les rixes entre les membres des deux groupes ont déjà fait plusieurs morts.

2016 en ligne de mire

En 2016 arrive l’Euro organisé en France. Et qui dit Euro dit fans étrangers. À ce sujet Pierre Barthélémy se montre inquiet : «regardez les 15 Stéphanois qui peuvent sortir de leur parcage malgré l’escorte. Pareil pour les Niçois de la Populaire Sud qui traversent le stade jusqu’au parcage visiteur. Les pouvoirs publics ont peu de contrôle». Il soulève un réel problème. Aujourd’hui Thiriez interdit les déplacements stéphanois, les derbys en Corse, ou les supporters lors de matchs à risque. La solution de facilité est toute trouvée. Et en attendant on se retrouve dans une situation critique. Incapable d’organiser un match de foot sans trembler à deux ans d’un championnat d’Europe. Il est grand temps de se poser les bonnes questions. À moins bien sûr, d’être le premier pays à organiser l’Euro à huis clos.

JS. Dusser