Football : Nice – Monaco, un derby pas de tout repos

0
87
L’Allianz Riviera, au calme avant l’arrivé des supporters à 21H.

Neuf jours après le tumultueux Nice – St Etienne, l’Allianz Riviera ouvre ses portes mardi à son rival de longue date, l’AS Monaco. Dans ce premier derby du sud depuis 2011, c’est l’efficacité du système de sécurité qui sera observé par la foule sur place. Un point sensible qui n’entame pas la ferveur des supporters.   

« Pas de mesures supplémentaires » c’est ce qu’annoncent les différents groupes de sécurité qui seront en place en fin d’après-midi. « Nous abordons ce derby comme n’importe quel autre match ». En témoigne les alentours du stade. En apparence, l’atmosphère est détendue. Neuf heures avant le début de la rencontre OGC NiceAS Monaco, la sécurité commence à se mettre en place. Le dispositif pour canaliser le flot de supporters qui va déferler sur l’Allianz Riviera semble identique à celui d’un autre match de championnat. Les directives se transmettent dans un calme ambiant qui laissera bientôt place à la fièvre footballistique.

Les fans répondent présent

Le derby ne semble pas freiner l’enthousiasme ambiant. Les supporters monégasques seront 1.200, selon le CSM (club des supporters de Monaco) dans une Allianz Riviera tout juste remise des incidents avec les hooligans de St Etienne. Un déplacement en masse, facilité par un trajet court (une vingtaine de kilomètres séparent les deux villes) mais tout de même inhabituel pour le club de la principauté. De quoi alimenter les craintes en matière de sécurité face aux Ultras, privés de derby depuis deux ans. Les douze bus monégasques affrétés pour ce déplacement sont d’ailleurs placés sous escorte. « Je pense qu’il n’y aura pas de problème. Nice-Monaco ça nous (ndlr : les supporters niçois) rappelle de bons souvenirs, ça va chambrer forcément. Après, ce qu’il s’est passé avec St Etienne on n’a pas envie que ça se reproduise » témoignent plusieurs supporters des aiglons.

Maxime Rovello et Robin Estreme