Football : Nantes, un projet crédible

0
331

Leader de Ligue 2 avec six longueurs d’avance sur le 4e, le FC Nantes a fait la moitié du chemin. Tout semble réuni pour retrouver l’élite à condition de garder cet état d’esprit conquérant jusqu’à la fin de saison.

Avec 20 points pris sur 24 possibles, le FC Nantes marche sur l’eau depuis deux mois. Une défense impériale (11 buts encaissés), un Djordjevic efficace (13 buts), un fond de jeu cohérent, les Canaris ont retrouvé des couleurs depuis le début de la saison. Le retour de Michel Der Zakarian y est pour beaucoup dans ce renouveau. Élu pour la deuxième fois consécutive entraîneur de l’année, il a su inculquer un tempérament de gagneur à ses protégés. Mais attention toutefois à ne pas se reposer sur ses lauriers.

Maxime Bossis : « Apprendre des erreurs du passé »

15e, 13e, 9e, le FC Nantes n’a pas été à la hauteur des attentes ces trois dernières saisons en Ligue 2. Mais cette saison « il y a une vraie équipe et tout le monde travaille à l’unisson » note Maxime Bossis ancien nantais désormais consultant pour Canal+. Même si « rien n’est joué car cinq équipes se tiennent en six points » la remontée n’a jamais été aussi crédible pour l’octuple champion de France. « Le grand Max » reste malgré tout prudent. « Le FC Nantes ne doit pas refaire les mêmes erreurs ». Il va falloir garder les jeunes, ne pas remercier l’entraîneur au bout de trois journées (NDLR : Der Zakarian avait été limogé au bout de trois journées lors de la dernière saison du club en Ligue 1), ne pas recruter à tout va et surtout conserver ses pièces maîtresses. Et en cas de montée, « s’il y a un budget correct, nul doute que Nantes attirera des joueurs intéressants pour pérenniser le club en Ligue 1. »

Un attaquant au mercato ?

En déplacement dimanche à Sedan, lanterne rouge, les Canaris auront l’occasion de conforter leur position de leader. Le retour de Filip Djordjevic devrait soulager l’attaque nantaise qui semblait limitée en son absence. Pour Loïc Amisse, ancien joueur de Nantes et actuel coach de l’équipe 2, « il faudrait un renfort offensif à la trêve pour accompagner le buteur serbe devant ». Mais le deuxième meilleur buteur de Ligue 2 va être très courtisé au mercato. Avant toute chose, gare à ne pas le laisser partir. Dans ce cas de figure, la seconde partie de saison pourrait tourner au vinaigre.

Victor Bolo