Football : Alexy Bosetti, l’enfant du pays

0
342

Supporter et joueur de l’OGC Nice, le jeune avant-centre réalise son rêve: enfiler le maillot des aiglons en Ligue 1. Vrai «Nissart», Alexy Bosetti le revendique et en est fier. 

Son identité niçoise, Alexy Bosetti ne la cache pas. Jusque sur sa peau où on ne compte plus les multiples tatouages à l’effigie du club. L’aiglon – symbole de la ville de Nice – ou encore l’emblème de la Brigade Sud de Nice sont inscrits sur son corps. Enfant du pays, né dans le vieux-Nice, le jeune joueur du club de la capitale azuréenne a signé son premier contrat professionnel en septembre 2012. Un rêve de gosse pour cet inconditionnel du Gym. «J’ai toujours eu en tête de devenir pro. Toute mon enfance, je l’ai passé avec un ballon au pied» se confie le niçois. Une enfance passée à faire ses gammes à Villefranche, puis au Cavigal, pour enfin terminer au centre de formation de l’OGC Nice et fouler les pelouses des stades de Ligue 1.

À 20 ans, Alexy Bosetti entre en jeu régulièrement pour l’OGC Nice. Une consécration pour cet Ultra niçois

 Niçois et fier de l’être

Dans la carrière d’un joueur de foot, il y a des signes qui ne trompent pas. À l’orée de la saison 2002 lors de la remontée en première division, Alexy Bosetti était déjà un habitué du stade du Ray. D’abord en tribune seconde basse avec son père. Quelques années plus tard, c’est en Populaire Sud qu’il clame tout l’amour qu’il porte au club. Supporter, il le sera assurément toute sa vie. Désormais, le rôle a changé. Chaque soir de match à Nice, il se retrouve sur la pelouse, prêt à faire vibrer le bouillant stade du Ray. «Je rêve que d’une chose à présent: marquer un but au Ray en professionnel. Comment je vais réagir? Je n’en sais rien mais la crise cardiaque ne sera pas loin» s’amuse l’attaquant. Confiant, Alexy Bosetti l’est. Il sait que tout le peuple niçois le soutient, lui le produit maison. Prometteur, le joueur s’est révélé aux français lors de son but victorieux en finale de la Coupe Gambardella au Stade de France face à Saint-Etienne. Renard des surfaces rapide et adroit, Bosetti vit pour l’instant – au coeur même du club – un des meilleurs débuts de saison de Nice depuis de nombreuses années. Cet été, Alexy Bosetti a été approché par de grands clubs européens. Mais à la question de savoir où pourrait-il jouer ailleurs, le jeune aiglon répond du tac au tac: «Je ne quitterai jamais Nice pour un autre club en France».

Jean-Alexis Gallien-Lamarche