Equitation – Hausse de la TVA

0
134
Manifestations contre la hausse de la TVA

 « Bientôt l’équitation sera réservée uniquement aux gens aisés »

Dietlinde Thomel, cavalière et gérante d’un piquet de propriétaires.

 

L’augmentation de la TVA dans le milieu équestre créée des émules. Passée à 7% cet été, elle atteindra bientôt 20%. Rencontre avec Dietlinde Thomel, gérante d’un piquet de propriétaires au centre équestre de Villeneuve-Loubet.

 

Avez-vous été obligée d’augmenter vos tarifs ?

Oui, malheureusement. Tout le monde le sait, c’est déjà un milieu où il y a peu de bénéfices au départ, et je n’ai pas pu augmenter de la différence de pourcentage. C’est une trop grosse augmentation. Je suis donc plus que perdante avec cette hausse.

Selon vous, cette augmentation peut-elle être un obstacle au développement de la filière équestre ?

Oui, un réel obstacle car ça devient de plus en plus cher de pouvoir monter à cheval. Il ne faut pas oublier que ça reste un loisir, pas une obligation. On ne va plus trouver que des gens passionnés, à fond, qui pratiquent la compétition et qui vivent pour ça. Il ne va plus y avoir de personnes qui viennent monter pour leur loisir. Les gens se saignent encore plus et bientôt, l’équitation sera réservée uniquement aux gens aisés : c’est là le vrai risque. Les gens risquent de ne plus vouloir débuter l’équitation à cause de ce que ça coute. Déjà que, au départ, c’est un sport assez cher, avec une telle augmentation, cela va devenir encore plus compliqué.

Quelles sont vos stratégies pour compenser cette hausse ?

Je n’ai pas vraiment de stratégie. J’ai dû arrêter le temps complet de mes employés pour passer à un mi-temps. Pour le reste, il y a eu une augmentation des clients mais une baisse du bénéfice. Du coup, pour survivre, il faudrait encore augmenter la masse mais c’est de plus en plus difficile de trouver des clients. Et qui dit augmentation de la masse, dit augmentation du travail. À trois, ce sera compliqué. Dans la logique, il faudrait engager. Mais c’est impossible avec ce nouveau taux de TVA.  Il y a même un dicton qui résume très bien ce sport : « Comment devenir millionnaire ? En étant milliardaire et en montant à cheval. »

Le ministère propose la création d’un « fond cheval » :

Laura Berutti