Épicerie solidaire étudiante à Nice : une aide alimentaire et sociale

0
270

Une épicerie solidaire étudiante ouvrira ses portes à la Villa Agoraé de Nice. Elle permettra aux étudiants en difficulté financière d’accéder à une alimentation saine et équilibrée, tout en créant un lieu de rencontre et d’engagement citoyen.

« Aider les étudiants en difficultés financières ». Tel est le but de l’épicerie solidaire étudiante Agoraé de Nice. Mise en place par des fédérations étudiantes la FACE 06 et la FAGE, elle ouvrira lundi et sera inaugurée le 13 janvier 2012.

aide alimentaire

« Des aliments 80 à 90 % moins chers que dans les grandes surfaces. » Voilà ce que propose le projet Agoraé. Pendant cinq mois, l’épicerie solidaire sera ouverte aux étudiants qui possèdent moins de 7 euros par jour pour manger. L’objectif : « sortir les étudiants de leurs difficultés financières en l’espace d’un semestre », confie Pierre Barone, président de la FACE 06. Mais comment savoir avec certitude si tel ou tel étudiant se trouve dans cette situation ? « Pour vérifier que la position est réelle, on créé une commission, on analyse le dossier de l’étudiant, leur position financière grâce à ses factures ». Le droit aux denrées est calculé grâce à des assistantes sociales.

lien social

« Un étudiant en difficultés financières est souvent isolé ». L’Agoraé se veut aussi lieu de rencontre et d’engagement citoyen. Ce lieu de vie ouvert aux étudiants leur permet de discuter, de travailler, de se retrouver ou tout simplement de venir manger entre deux cours. Un service d’accompagnement est également à leur portée : « on veut pousser l’étudiant à avoir un projet professionnel ». Assistants juridiques et conseillers seront présents pour informer « des dispositifs d’aide d’urgence, comme celui qui existe au Crous ». En échange, un engagement collectif est demandé : « l’étudiant peut venir une demie-journée par semaine pour mettre les produits en rayon, ranger la marchandise ». Un engagement bénéfique puisque cela va lui permettre de tisser des liens sociaux : « c’est important de mêler les étudiants en difficulté et ceux qui ne le sont pas pour ne pas les stigmatiser ».

élan de solidarité

FAGE, MACIF, entrepreneurs privés… Autant de partenaires qui participent au financement du projet. A l’occasion, la Ville de Nice loue la villa Agoraé à un prix dérisoire : 1 000 € par an. La MACIF et L’A.N.D.E.S. (Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires) apportent du matériel (douche, ordinateurs) et ont déjà apporté une contribution de 5 000 € pour payer une partie des denrées alimentaires. De même, Didier Michel, président du Rotary Club, a été très sensible au projet et a fait don de cinq tonnes de nourriture. « Une solidarité énorme car tout type de partenaires, associations et entrepreneurs privés, se sont mobilisés ». D’ailleurs, l’inauguration de l’épicerie solidaire a été reportée au 13 janvier prochain car tous ne pouvaient pas être présents. « C’est important que tous les partenaires participant soient présent. »Autour de l’aide alimentaire, la FACE 06 crée d’autres ateliers. Notamment un atelier de cuisine pour « apprendre aux étudiants à cuisinier les produits fournis par l’épicerie solidaire et leur éviter ainsi d’acheter des plats tout faits, ce qui coûte plus cher ».

Marion Poulle & Paola Santos