Enzo Py, balle au Sud

0
366

Enzo Py est cannois, mais il est avant tout un espoir du tennis français. Cette semaine, son avenir se joue à cent mètres de la principauté, pas loin des professionnels. Il participe à l’Open Junior de Cap-D’Ail, le troisième plus gros tournoi ITF* de France. Peut-être un premier pas vers la Coupe Davis ou les Rolex Masters de Monaco.« C’est toujours plus difficile de jouer dans le Sud ! » Enzo Py se met la pression pour l’Open Junior de tennis de Cap-D’Ail qui se joue sur la Riviera jusqu’à dimanche. S’il adore quitter Paris pour retrouver sa région natale, le jeune sportif de 16 ans n’aime pas forcément taper la balle sur les courts azuréens. « Ici je connais 90 % des gens, je ne veux décevoir personne », s’inquiète-t-il.

Pour l’instant, pas de quoi paniquer. Enzo Py s’est imposé hier au premier tour face à Gergely Madarasz (6-3, 3-6, 6-1). Demain, il affrontera le slovaque Fabian Patrick, gaucher comme lui. Et ce n’est que le début d’un circuit sur terre battue qui durera trois semaines. « Parfait pour s’entrainer avant les qualifications de Roland Garros, début juin… », projette l’adolescent.

L’année dernière, il avait été privé du plus gros tournoi junior après avoir cassé, de rage, sa raquette sur un court. De quoi remettre la tête sur les épaules à ce passionné au caractère bien trempé. « Mais j’ai mûri depuis ! Je suis à point maintenant », plaisante-t-il.

Un gars du Sud à Paris

Classé 168è mondial à l’ITF, Enzo Py a intégré l’année dernière le pôle olympique de l’Insep, à Paris. Un passage oblige s’il veut devenir professionnel. Et cet objectif, il l’a bien en tête. « J’ai quitté un cadre idyllique pour l’Insep. J’y suis pour me donner à 100 %, sinon je reste au bord de la plage », clame-t-il, convaincu. Après une première année difficile, Enzo Py semble reprendre le dessus. « Là-haut, ils ont tendance à considérer les Sudistes comme des fainéants. Je ne compte pas leur donner raison. »

Fiona Ipert

* International Tennis Federation, l’équivalent de l’ATP pour les moins de 18 ans.