Dominique Cottrez victime d’incesté

0
290

Dominique Cottrez a avoué hier avoir commis les huit infanticides par peur que ses nouveau-nés ne soient de son père. Elle se dit « victime d’inceste ».

Dominique Cottrez, soupçonnée d’octave infanticides à Villers-au-Tertre, a avoué avoir tué ses huit bébés parce qu’elle pensait qu’ils étaient de son père. Mercredi dernier, la femme a affirmé au juge d’instruction qu’elle aurait été victime d’inceste à plusieurs reprises.

La première fois que son père aurait abusé d’elle, Dominique n’avait que huit ans. Cet acte se serait reproduit à plusieurs reprises depuis son mariage. Dominique Cottrez avoue également avoir des doutes sur la paternité de la plus jeune de ses deux filles.

Et que montre l’ADN?

D’après le procureur, l’accusée lui aurait affirmé avoir « tué les bébés parce qu’elle ne voulait pas que les médecins s’aperçoivent qu’ils étaient de son père ». Mais les expertises sur l’ADN des nouveau-nés tués prouvent que six d’entre eux étaient bien de son époux. Les ADN des deux autres bébés n’ont pas pu être exploités à cause de la mauvaise qualité des prélèvements.

Des sacs en plastique

Les huit cadavres ont été découverts le jour où les nouveaux propriétaires du domicile de Dominique Cottrez et de ses parents ont trouvé des sacs en plastique remplis d’ossements dans le jardin. Les nouveaux propriétaires ont aussitôt averti la gendarmerie. Les forces de l’ordre ont rapidement retrouvé l’ancienne propriétaire: Dominique Cottrez. Ses parents étant décédés, elle a été entendue une première fois comme témoin. Très vite, elle a avoué avoir tué ses huit bébés.

Pierre-Marie Cottrez, l’époux de Dominique et leur fille aînée doivent être entendus à leur tour, aujourd’hui. La cadette sera, quant à elle, devant la justice vendredi.

Marine ROSSETTO