Des stadiers unis pour le derby

0
212

La seizième journée de championnat de ligue 1 oppose dimanche Nice à Marseille. Les deux villes nourrissent une rivalité ancestrale. La sécurité se voit ainsi renforcée au Ray pour l’occasion. Mais les stadiers des deux clubs sont confiants. « Quand on choisit d’être stadier, c’est avant tout parce qu’on voue une passion à son club. » Patrick Vallauri est en charge de la tribune populaire Sud au stade du Ray. C’est là que l’on retrouve les ultras niçois. Depuis 7 ans, il passe ses fins de semaine à encadrer cette bande de supporters – dont il fait partie !

Le stadier marseillais Jordan Kaced, lui, n’a jamais fait le déplacement à Nice. C’est une première. A 23 ans, cet inconditionnel des Olympiens appréhende cette rencontre avec sérénité : « Je sais que c’est un match à risque mais je ne suis pas inquiet. L’organisation semble au point. »

Et pour cause. Cent trente stadiers de Nice seront présents, vingt-six de Marseille réquisitionnés et les forces de l’ordre se verront renforcées. « Il ne devrait pas y avoir de débordement, les supporters vont être directement acheminés de leur bus à la tribune » confie André Bloch, directeur de la sécurité au stade du Ray. Le Gym prend ses précautions. En 2006, les Marseillais arrivés en avance sont allés provoquer les niçois dans leur local. Une bagarre a éclaté avec quelques blessés pour résultat.

NiceMarseille, c’est le derby méditerranéen. Un match qui sort du terrain. « Ces deux clubs ont une forte culture du foot, c’est le choc des supporters. »  explique Patrick Vallauri. Une rencontre très attendue dans la capitale azuréenne. L’ambiance entre les surveillants des deux clubs reste malgré tout bon enfant. « On se chambre gentiment mais nous sommes là dans le même but : que tout se passe bien ! »

Julie Caron et Caroline Glander