Des lunettes d’aqui

0
75
Charles, dans sa Manufacture de lunettes niçoises
Charles, dans sa Manufacture de lunettes niçoises Photo LM

Pour retrouver son oeil de lynx, le Niçois dont la vue a du plomb dans l’aile a l’embarras du choix. Il peut chausser des lunettes made in China, fabriquées en France, et même fabrica a Nissa (comprenez « fabriquées à Nice »). Les binocles locales avaient déserté la capitale azuréenne depuis plusieurs décennies. « Avant il y avait les lunettes Lieto, très célèbres, mais ils ont arrêté au début des années 80 » explique Charles, qui s’est emparé du créneau.

Dans le quartier Alfonse Karr, son épouse Corinne possédait une boutique de prêt-à-porter au nom prédestiné : la Manufacture. Le succès tardant à venir, elle confie avoir préféré une reconversion du lieu. « Mon mari est opticien, est nous avons plusieurs magasins d’optique ici et à Paris. » Ils se sont donc décidés pour les lunettes… manufacturées, évidemment !

L’enseigne n’est pas usurpée : ici toutes les montures sont véritablement faites à la main, en petites séries ou entièrement sur-mesure. L’atelier est visible depuis la rue François 1er et le spectacle est peu commun. Souvent, les badauds s’arrêtent, interpelés par l’étrange décor. Ici, le plastique s’appelle acétate de cellulose, et il flirte avec la corne. Les plaques noires, colorées, ou au motif « écaille » sont rangées comme autant de feuilles précieuses dans une papeterie d’art. Et ça et là, les découpeuses à commandes numériques côtoient leurs ancêtres qui rappellent la dextérité disparue des artisans d’autrefois. Pour réaliser les soixante-dix étapes nécessaires à la fabrication d’une paire de lunettes, une dizaine d’appareils meublent l’échoppe. Bois, zinc, papier peint à fleurs et banquettes en skaï, l’endroit est intemporel. Dans la large vitrine, pas d’étiquette de prix, laissant redouter le pire. Pourtant, les modèles de série sont accessibles dès 230€, à partir de 350€ pour le sur-mesure. Un prix dans la moyenne selon une étude Alcimed pour le ministère de la Santé, puisque les Français dépensent environ 330€ pour des montures haut de gamme.

Ludovic Mercier