Dakar – David Casteu : l’aventurier des cylindrées

0
59

A 7 ans, David Casteu sillonnait sur sa moto de trial les chemins de l’exploitation agricole de ses parents dans le Var. 32 années plus tard, le pilote niçois participe pour la 11e fois au Dakar. Portrait d’un passionné, vivant un rêve éveillé. 

Jeudi 9 janvier 2014, 5e étape du Dakar. L’épreuve se déroule entre les villes argentines de Chilecito et Tucuman. David Casteu chute et se blesse. Verdict, fracture de la clavicule. Logiquement, cette blessure nécessite une immobilisation pendant trois à six semaines. Au lieu de ça, le Niçois poursuit la compétition. Actuellement 10e au classement général, le pilote suscite l’admiration. André-Philippe Pollano, président du Moto Club de Monaco, partage cet avis. « Malgré la douleur, il se bat avec un courage incroyable. Il fait preuve d’une ténacité exceptionnelle. Il a un mental de feu ». Son objectif désormais, rallier la ligne d’arrivée. Impossible d’abandonner pour cet aventurier. Certains trouveront ça fou, mais il est comme ça David Casteu. Fou d’adrénaline, fou de sensations fortes, fou de vitesse… Fou de moto tout simplement.

Une vie à 100 à l’heure

Depuis le plus jeune âge, David use ses pantalons sur les selles de moto. A 14 ans, il débute la compétition en catégorie « trial » et à 18 ans, il décroche le titre de champion de France. Il apprend vite, sa progression est fulgurante. A côté des pistes, sa vie aussi va à 100 à l’heure. A 19 ans, il est déjà père de quatre enfants et gère un magasin de moto à Fayence dans le Var. « David est à la fois entrepreneur et entreprenant. Très jeune, il a été mis devant des responsabilités », explique André-Philippe Pollano.

Ce fils d’agriculteur le sait, la moto va guider sa vie. Ce qui l’anime c’est piloter, la compétition. A 26 ans, il participe à son premier rallye-raid en Tunisie. Et trois ans plus tard, en 2003, il participe en tant qu’amateur à son premier Dakar. Son rêve de gosse se réalise.

2006, l’année charnière

David Casteu rentre dans le monde professionnel en 2006. Il vend son magasin et se consacre intégralement à la course. Il s’engage avec l’équipe Gauloises-KTM et l’année suivante, il réalise sa plus belle performance jusqu’ici, une deuxième place au Dakar. Juste derrière l’intouchable Cyril Despres. Le Niçois engrange de l’expérience et de la maturité. En 2010, il crée sa propre équipe, le « Team Casteu Aventure » et remporte le titre de champion du monde en catégorie 450 cc.

Après quatre saisons de développement, dont une étape comme pilote officiel chez Yamaha Motor France, David Casteu fait aujourd’hui partie de la grande structure KTM. Avec un appui technique, une moto d’usine, mais aussi ses deux mécaniciens Laurent et Franck. Ses amis depuis toujours. « Il est comme ça David, simple et généreux. Il a travaillé la terre quand il était jeune, c’est certainement ça qui lui permet aujourd’hui de garder les pieds sur terre », lance le président du Moto Club de Monaco.

De la terre agricole du Var, à celle des pistes argentines du Dakar, David Casteu est bien dans sa trajectoire.

Matthieu Drouin