Cyclisme : Tour de France 2013 – la volte-face de Bradley Wiggins

0
340

Après une saison exceptionnelle, c’est sans surprise que Bradley Wiggins a été élu sportif britannique de l’année. Mais au delà de la récompense, c’est le discours tenu par le champion anglais qui a retenu toute l’attention, il a en effet déclaré vouloir conserver son titre en Juillet prochain.

Victorieux de la Grande Boucle 2012 malgré l’évidente supériorité de son coéquipier Christopher Froome, Bradley Wiggins envisage bien de défendre son maillot jaune lors de l’édition 2013 après avoir pourtant annoncé qu’il y renoncerait au bénéfice de son coéquipier. Une déclaration pour le moins surprenante même si Wiggins, qui vise plutôt le Giro, explique qu’il se mettra au service de Froome si ce dernier est choisi comme leader de la formation Sky. Ambiance…

Une situation complexe

Cette déclaration a du avoir l’effet d’une bombe dans la tête de Christopher Froome, quand on sait que le natif de Nairobi n’est resté dans l’équipe Sky, que pour avoir sa chance en juillet prochain sur les routes françaises. Déjà l’an passé l’équipe anglaise s’était attirée les foudres du public pour sa gestion tactique ambiguë qui favorisait clairement Bradley Wiggins au détriment de Froome, ce dernier semblait alors plus fort que son leader, mais se dévouait aux consignes d’équipe.

Tous les suiveurs s’accordent sur un point, si la formation Sky se présente belle et bien au départ du Tour 2013 avec les deux hommes, la situation interne de l’équipe sera ingérable. Du côté de Sky, le manager général Dave Brailsford ne s’est pas encore prononcé sur la question du leadership au sein de l’équipe britannique mais une chose est sur, Wiggins par cette annonce a mis une énorme pression sur son staff.

Une relation tendue

C’est un secret de polichinelle, les deux hommes ne s’entendent pas sur et dehors du vélo. En Juillet dernier, à plusieurs occasions, Christopher Froome a clairement montré son agacement, attaquant même son propre leader à plusieurs reprises mais se ravisant toujours au final. Les femmes des deux coureurs avaient elles aussi envenimé la situation par Tweets interposés, reprochant chacune à l’autre le comportement désinvolte de leurs cyclistes de maris. Cette décision ne va sans doute pas améliorer la relation entre les deux hommes et risque fort de scinder en deux l’équipe anglaise déjà fragilisée par ce conflit. Plusieurs coureurs à l’instar de l’Australien Richie Porte ou du Norvégien Boasson Hagen ont clairement fait comprendre qu’ils préféraient se mettre au service de Wiggins. On peut alors se poser la question de savoir comment et sous quelles conditions, la sélection de l’équipe sera effectuée pour le mois de Juillet.

On attend maintenant la réaction du Kényan blanc sur cette annonce, une chose est sûr, il n’acceptera pas une fois de plus de jouer les seconds rôles.

Colin Bourgeat