Conférence de presse de François Hollande: la solution offensive

0
61
Le président de la République effectuait son second "grand oral" ce jeudi à l'Elysée devant tout son gouvernement. Crédit photo : lesinrocks.com

                Pendant plus de 40 minutes, le chef de l’Etat a tenté de rassurer les Français sur sa première année de quinquennat tout en fixant les objectifs pour les prochaines années. Avec un seul mot d’ordre: offensif.

Le président de la République effectuait son second « grand oral » ce jeudi à l’Elysée devant tout son gouvernement.
Crédit photo : lesinrocks.com

Offensive comme l’intervention française au Mali par laquelle François Hollande a choisi de débuter son discours. Quelques mots pour justifier cette action guerrière malgré la perte de six hommes pendant les combats.

Offensif comme quand il n’oublie pas de rappeler que la situation actuelle de la France n’est pas le fruit de six mois de la gauche au pouvoir: «Cette récession a commencé il y a cinq ans, pas six mois».

Lien vers un graphique : http://infogr.am/Evolution-du-PIB-en-France-depuis-2005/

Offensif François Hollande, vraiment? Lors de sa deuxième année de quinquennat en tout cas oui. C’est en tout cas ce qu’il a tenu à préciser: «il faut lancer l’offensive ». C’est presque un désaveu de sa première année à la tête du pays. Il fallait donc préciser que le changement, ça serait (peut-être) à partir de la seconde année de mandat et non «maintenant».

Offensif contre Angela Merkel? Une petite phrase certes mais lourde de sens en ces temps de relations troubles entre Berlin et Paris. François Hollande a tenu à préciser que «quelle que soit la majorité au pouvoir, le devoir de l’Allemagne, avec la France, est de relever l’Europe». Les élections pour la chancellerie outre-Rhin auront lieux le 22 septembre prochain.

Offensif et ferme concernant l’accord sur l’emploi. Ce «projet devenu loi » ne fait pas l’unanimité chez les syndicats, comme en témoigne la dernière manifestation du 9 avril, mais sera appliqué pour «permettre aux entreprises françaises de se relever et offrira aux employés plus de sécurité».

Offensif mais pas trop (voire pas du tout) concernant les retraites. Elle en est où la promesse du PS de rétablir l’âge de la retraite à 60 ans ? Oubliée si l’on en croit le chef de l’Etat. Selon lui, travailler plus longtemps est «une évidence» eu égard au rallongement de l’espérance de vie.

Offensif mais nuancé contre les opposants au mariage pour tous. Il promulguera le texte s’il est validé par le Conseil constitutionnel mais se satisfait du débat qui aura animé la France autour du projet de loi. Satisfait aussi qu’en France, on puisse ne pas être d’accord, référence directe aux nombreuses manifestations (infructueuses donc) contre le mariage pour tous.

Guilhem Herbert

Revivez le live de sa conférence de presse ici : http://www.coveritlive.com/index.php?option=com_altcaster&task=siteviewaltcast&altcast_code=03d534b352&height=650&width=470