Comment l’Unesco lutte pour l’avenir de l’eau

0
102

À l’occasion de la journée mondiale de l’eau, l’Unesco lance le rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau. Ses principaux objectifs sont la sécurité, l’approvisionnement en eau ainsi que l’emploi.

« L’eau douce est la ressource la plus importante pour l’humanité, à la convergence de toutes les activités sociales, économiques et environnementales. C’est la condition de toute vie sur notre planète ».

Pour ces raisons, l’UNESCO s’emploie à renforcer la base de connaissances scientifiques pour aider les pays à gérer leurs ressources en eau de manière durable. L’institution spécialisée de l’ONU souhaite aider les pays à investir dans la science, la technologie et l’innovation (STI).

Ce secteur peut être le levier pour parvenir à une bonne gestion de l’eau, c’est-à-dire à l’économiser. Les recherches effectuées par les centres scientifiques du monde entier se baseront sur des statistiques. Ces dernières devront tenir compte de la grande diversité des contextes spécifiques à chaque pays.

L’eau essentielle pour l’emploi

« L’eau est un facteur de croissance ou de limitation de tout développement social et technologique, une source possible de bien-être ou de misère », rappelle l’Unesco.

A ce titre, la bonne gestion de l’eau est un des enjeux capitaux pour l’emploi. En effet les trois quarts de la main d’œuvre mondiale en dépendent. Que ce soit dans l’agriculture, la pêche ou même la manufacture. Autant de secteurs qui pourraient être vulnérables dans les années à venir. Selon le rapport du Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau, entre 2011 et 2050 la planète devrait passer de 7 à 9,3 milliard d’habitants. Une augmentation qui se devrait se traduire par une hausse de la demande en nourriture et en eau. Jusqu’à amener une pénurie? C’est une course contre la montre que l’Unesco tente de relever.

Lucas Carcano

Crédit photo : Le Monde