Claude Puel, une confiance légitime… pour le moment

0
82

Samedi soir, l’OGC Nice a concédé sur le fil une septième défaite d’affilée sur la pelouse de Reims (1-0). Une série historique qui plonge le club dans les profondeurs du classement, à une indigne 17e place. Une question se pose alors : l’entraîneur du Gym, Claude Puel, est-il toujours l’homme de la situation ?

C’est une défaite qualifiée de « très, très dure » par Claude Puel. En dominant l’ensemble du match, l’OGC Nice aurait mérité de ramener au moins un point de son déplacement à Reims mais il n’en fut rien. Le constat est alors sans appel : le Gym est à l’arrêt depuis sept matchs. Il faut remonter au 18 octobre et une victoire 1-0 face à l’OM pour trouver trace du dernier succès niçois. Dans une telle situation, un homme est sous le feu des projecteurs : Claude Puel. 

Bilan de Claude Puel avec l’OGC Nice en L1

Arrivé en mai 2012, l’entraîneur niçois se situe aujourd’hui à un tournant de son aventure sur la Côte d’Azur. Pour Jean-Michel Larqué, il est clairement menacé : « Il y a des signes contre Claude Puel. Quand on voit que les Niçois font un match à peu près correct à Reims mais qu’ils prennent un but à la 93e minute… Je suis sûr que ça sent le pâté » a confié le consultant sur RMC. Un avis qui tranche avec l’optimisme affiché dans les colonnes de Nice-Matin par le président de l’OGC Nice, Jean-Pierre Rivère pour qui Claude Puel « reste l’homme de la situation et du projet niçois à long terme. Et cette série noire ne change rien ». Les statistiques incitent en effet à suivre ce chemin.

Un passé qui joue pour lui

Au contraire d’un Elie Baup ou d’un Jean Fernandez désormais au chômage technique, Claude Puel a des chiffres qui parlent pour lui (voir infographie). Et surtout un crédit revu à la hausse depuis sa formidable saison de l’an passé où il a mené l’OGC Nice au pied du podium, une 4e place synonyme de meilleur classement du club depuis son retour dans l’élite en 2002. Claude Puel possède d’ailleurs le meilleur bilan pour un entraîneur niçois depuis cette période.

Bilan des derniers entraîneurs de l’OGC Nice en L1

Avec son passé assez fourni, il a également acquis une notoriété qui incite à ne pas se séparer de lui trop rapidement. A Monaco, il décroche le titre de champion de France en 2000 et à Lyon il amène les Gones en demi-finales de la Ligue des Champions. Tout cela pousse donc les supporteurs niçois à lui accorder un répit : « Il ne faut pas oublier ce qu’il a fait l’année dernière avec l’équipe qu’on avait » clame Quentin, fidèle supporter du Gym. « Mais il n’aura pas un crédit illimité. Il faut qu’on se reprenne vite sinon… ». Sinon, Claude Puel pourrait être le 6e entraîneur de L1 limogé avant la trêve hivernale.

La valse des entraîneurs en L1

Fabien Mariaux