« Chroniques russes », entre audace et authenticité

0
239

Dans le cadre de l’année de la Russie, à Nice, le Théâtre de la Photographie et de l’image Charles Nègre présente l’exposition « Chroniques Russes ». Jusqu’au 16 janvier, les photos de quinze artistes russes contemporains témoignent de la nouvelle page de l’histoire de la photographie du pays. Les photographes russes n’ont pas froid aux yeux : une statue de la liberté voilée, un artiste qui se travestit… Et le centre Charles Nègre les met à l’honneur dans l’exposition « Chroniques russes » qui s’inscrit dans le cadre de l’année de la Russie. Ces œuvres symbolisent le renouveau de l’art russe depuis une vingtaine d’années. Le choix des œuvres reflète la diversité et l’ardeur de la photographie contemporaine issue de cette culture.

L’influence politique et sociale du pays est palpable. Les artistes semblent partagés entre le poids d’un lourd passé et la recherche d’un nouvel horizon. Mikailhov capte ainsi des moments de vie, images totalement prohibée sous l’ère soviétique. Irina Polin met en avant les multiples bibelots russes. Orlov réinvente des photographies historiques avec des contrastes entre un rouge sang et du noir et blanc très poignant. Quant à Titarenko, il transmet l’ambiance d’un Saint-Saint-Pétersbourg morose.

L’exposition semble ravir ses visiteurs, aussi variés que les photos présentées. Des jeunes enfants comme de nombreux russes installés à Nice remplissent le livre d’or. « Une exposition magnifique et fascinante par sa diversité » signe Alexandra. A l’accueil, on confie que les « Chroniques Russes » attirent « même si la météo n’aide pas ».

Cette exposition ouvre ses portes jusqu’au 16 janvier. Enfilez donc vos chapkas et rendez-vous au Théâtre de la Photographie de Nice, car « ce n’est pas le champ qui nourrit, c’est la culture ». Proverbe russe !

Julie Caron

« Chroniques Russes », entrée libre de 10h à 18h

Théâtre de la Photographie et de l’Image Charles Nègre

27, boulevard Dubouchage 06000 NICE