Christophe Barbier, parrain de promotion à l’EDJ: une carrière « express »!

0
76

Une écharpe rouge. Un sourire rassurant. Un franc-parler apprécié. Christophe Barbier est reconnaissable  par tous ceux qui aiment l’actualité. Que ce soit la presse écrite ou la télévision, le directeur de L’Express est polyvalent et reconnu par ses compères, et ce malgré son jeune âge ! Portrait d’un journaliste, un vrai.

Sa carrière débute de manière très sérieuse… Bon élève, le jeune Barbier cumule les formations universitaires de haut niveau. Mastère spécialisé médias à l’Ecole normale Supérieure à Paris mais aussi Maîtrise d’Histoire, il sait déjà où il va.

Il sera journaliste, mais pas dans n’importe quel domaine. Ce qui le fait vibrer, c’est la politique ! Interviewer des personnalités reconnues, disséquer l’actualité sous toutes ses coutures… Christophe Barbier n’a pas peur de se frotter aux sujets polémiques et aux débats qui dérangent.

L’Express, une vocation

La polyvalence : son maître mot. Il apprend beaucoup dans le domaine de la presse écrite en travaillant au Point en 1990, s’exerce à la radio lors de son passage à Europe 1 en 1995 et touche à la télévision dans les années 90 avec l’émission Affaires publiques, sur la Cinquième. Il y traite du rôle des institutions françaises et européennes en compagnie du journaliste et écrivain Denis Jeambar.

Mais c’est le journal L’express qui le fera véritablement faire connaître du grand public… L’hebdomadaire français embauche Christophe Barbier en tant que directeur du service politique en 1996. Une véritable montée en grade pour le jeune journaliste qui voit sa carrière toute tracée ! Il passe directeur adjoint de la rédaction dès 2001.

Denis Jeambar, le  directeur de L’Express, est une personne qui lui est très proche professionnellement. Ils ont tous deux été journalistes au Point et à Europe 1 avant de rejoindre l’équipe de l’hebdomadaire. Lorsque Denis Jeambar abandonne la direction de L’Express en 2001 pour se consacrer à sa carrière d’éditeur et d’écrivain, il n’y a pas de doute : c’est Christophe Barbier qui lui succèdera. Un rôle qui lui va comme un gant et qu’il n’a pas quitté depuis. Cela fait déjà douze ans…

On peut aussi apercevoir l’homme à la célèbre écharpe rouge sur le petit écran. Très présent dans les médias, il cumule avec brio ses différentes casquettes. Ce fut un des invités parmi les plus présents sur les plateaux de télévision de C dans l’air, Ça se dispute ou encore Le Grand Journal de Canal +. Il anime depuis l’année dernière une matinale sur I-Télé, où il revient sur les propos les plus marquants de la sphère politique jour après jour.

Un métier, mais aussi des passions

Un journaliste engagé, c’est l’image que revendique Christophe Barbier. Il n’hésite pas à donner son avis mais se refuse à prendre parti pour tel ou tel politique. C’est toute la différence que l’on peut trouver entre conviction et partialité… Au cœur de plusieurs accusations au sujet de couvertures de L’Express, le journaliste reste droit devant la critique et défend ses choix éditoriaux.

D’autres cordes à rajouter à son arc ? Oui car Christophe Barbier est également un fervent adepte de théâtre et un auteur de livres ! Non content d’observer, il joue dans des pièces et a même tourné dans un long-métrage en 2012. Il interprète en effet le rôle d’un sondeur dans Doutes, réalisé par sa propre femme, Yamini Kumar.

Du côté de la littérature, Christophe Barbier s’est illustré par ses essais sur la vie politique française : Les derniers jours de Mitterrand, La guerre de l’Elysée n’aura pas lieu ou encore La saga Sarkozy.

Et pour le futur ? Christophe Barbier s’intéresse à la future génération de journalistes. Il a donc initié un partenariat avec l’Ecole De Journalisme à Nice, dans le but de soutenir  la promotion 2010-2013. Un parrain de choix !

         JOSEPHA TOQUEREAU-DEKARZ