Carton rouge pour Cantona

0
244

C’est le jour J. « Videz vos comptes en banque! Faites écrouler le système! » L’appel révolutionnaire lancé par Cantona a suscité un grand engouement pour une partie de la population. Pourtant, à Nice, il ne trouve pas l’écho attendu.

 » Il faut que les banques se prennent une gifle. » Diana Rocco a tranché. L’appel d‘Éric Cantona à vider les comptes en banque, ce mardi, semble une fausse bonne idée pour ce niçois de 75 ans. « Je suis d’accord dans le fond. Il y’ a trop d’abus au niveau des banques. Mais je ne peux pas me permettre d’enlever ma petite retraite » se justifie-t-il. Les belles paroles de l’ancien footballeur sonnent comme un concept utopiste. Murielle, une coiffeuse de 47 ans, préfèrerait manifester sa colère autrement. « Réclamer ses sous n’est pas réalisable. Ce qu’il faut c’est agir à un autre niveau. Les gens devraient se rebeller et arrêter de payer leurs impôts, par exemple. » Une chose est sûre: l’emballement médiatique soulevé prouve l’existence d’une vraie crise de confiance entre les banques et une grande partie de la population. Pierre, musicien, manifeste le raz le bol général. « Le problème c’est pas les banques, c’est leurs gérants. Et la façon dont ils exploitent le système et ses failles. » A 29 ans, il préfère aujourd’hui assurer son avenir dans un plan retraite.

« Tapage médiatique »

Faire effondrer le système bancaire « à la Spaggiari », sans armes, ni violence, ne soulève pas l’engouement chez les clients des banques niçoises. A la Caisse d’Épargne, rue de la République, les banquiers sont sereins. Pas de consigne, pas de briefing. « C’est comme s’il n’y avait rien eu. Les gens n’ont pas pris Éric Cantona au sérieux. » assure Anaïs, hôtesse d’accueil. Depuis l’ouverture, aucun client n’a demandé à retirer son argent. Et lorsqu’une personne demande à faire un retrait, il s’empresse de préciser dans un sourire « C’est pas pour Cantona! ». Toujours selon l’hôtesse d’accueil: « on ne crée pas une banqueroute à la demande d’un abruti » Seul un réel mouvement de panique pourrait provoquer une faillite. Selon l’employée, l’ancien footballeur devrait se cantonner à son domaine. « De toute manière, seul les petits épargnants peuvent retirer. Cela n’aura donc aucune incidence sur le système bancaire. »

Coralie Michard et Sarah Vernhes