Ça se resserre sur le podium

0
227

Une semaine après avoir pris de l’avance sur la concurrence, Lille et le Paris-SG ont calé ce week-end, en faisant match nul à Auxerre et en perdant à Rennes. Seuls Rennes et Marseille ont su en profiter : Lyon a été tenu en échec à Gerland par des Girondins retrouvés, tandis que Montpellier s’est incliné à domicile face aux Verts.

Marseille – Arles-Avignon : 1-0

Après un match catastrophique la semaine dernière à Monaco, les Marseillais devaient se reprendre en accueillant la lanterne rouge au Stade Vélodrome, samedi. Encouragés par leur public en début de rencontre, les Olympiens se sont rapidement mis à dos leurs supporters, après une première mi-temps cauchemardesque et une seule action de but au compteur. Pire, en plus de ne montrer aucun liant dans le jeu, les joueurs de Didier Deschamps ont été mis en difficulté par la faible équipe d’Arles-Avignon. Si en seconde période, Gignac a finalement donné la victoire aux siens sur un centre de Brandao, le Stade Vélodrome n’est pas dupe et la sortie des joueurs a été accompagnée d’une bronca mémorable, accompagnée par une banderole « bougez-vous le cul ».

Montpellier – Saint-Etienne : 1-2

La rencontre s’annonçait intéressante puisqu’elle mettait en scène le 6e, Montpellier contre Saint-Etienne, 7e. Deux équipes en forme depuis début 2011, qui nous ont offert un vrai spectacle. Emmanuel Rivière a retrouvé le chemin des filets en inscrivant un beau doublé (12e et 38e minutes). Les Verts ont su développer un jeu léché même si leur nouvelle recrue monégasque Alonso, aligné d’entrée au milieu de terrain (Aubameyang est rentré à la 62e à sa place), n’a pas encore retrouvé toutes ses sensations. Les Montpelliérains ont bien essayé de pousser en fin de match. Ils trouveront la faille à la 86e grâce à un but du jeune Jonas Martin (20ans et 3 matches de ligue 1), mais ça ne suffira pas pour revenir au score. Saint-Etienne fait une bonne opération au classement en revenant à la 5e place, Montpelier recule à la 8e.

Nice – Sochaux : 1-0

Après sa défaite 2-0 à Bordeaux la semaine dernière, les Niçois allaient devoir se rassurer face à des Sochaliens mitigés entre leur large victoire sur Rennes par 5 buts à 1 et leur élimination par Chambéry en Coupe de France cette semaine. Les deux défenses ont fait preuve de solidité, jusqu’à la 29e minute et l’ouverture du score assez logique de Pejcinovic sur un centre de Mounier. A la 45e minute, le Sochalien Anin se fait expulser sévèrement après une altercation avec François Clerc. Cette supériorité aurait dû galvaniser les Niçois, mais elle a eu l’effet contraire : à la 51e minute Perquis égalisait en gagnant son duel avec Ospina, mais l’arbitre de la rencontre décidait de refuser un but tout à fait valable… Nice tiendra finalement jusqu’à la fin son maigre avantage, en partie grâce à l’arbitre, et ce n’est pas Francis Gillot qui dira le contraire…

Toulouse – Monaco : 2-0

Si Toulouse a du mal à l’extérieur, cette victoire face à Monaco est sa quatrième d’affilée à domicile. Pour y arriver, les joueurs de Casanova ont su être solides, agressifs, et surtout patients. Avec un grand Ruffier en face, les Toulousains ont raté quatre face à face en première mi-temps. Nul doute que sans cet homme, l’ASM serait en train de se disputer la 20e place avec Arles-Avignon. Pourtant ça ne suffira pas, puisqu’à la 48e, Sissoko ouvrait enfin le score en profitant d’une mauvaise remise de la tête de Diarra à Ruffier. Le milieu de terrain du TFS récidivait une demi-heure plus tard et offrait la victoire au club de la ville rose. Malgré les entrées successives des trois recrues hivernales Welcome, Moukandjo et Feindouno, Monaco concède sa première défaite depuis le remplacement de Guy Lacombe par Laurent Banide. Toujours avant-dernier, trois points derrière le premier non relégable Caen, le club de la Principauté devra afficher un autre visage s’il veut se sauver

Rennes – Paris SG : 1-0

Le stade de la Route de Lorient accueillait le choc de cette 22e journée, en étant le théâtre d’une rencontre opposant le 2e au 4e de Ligue 1. Serré sur le papier, le match s’annonçait pourtant difficile pour des Rennais qui restaient sur une déroute à Sochaux la semaine dernière (défaite 5-1). Contre toute attente, les hommes de Frédéric Antonetti se sont montrés très entreprenants dès les premières minutes. Face à un duo Makélélé – Chantôme en baisse de régime et à un Nenê qui peine en ce début 2011, Tettey et Brahimi ont pu s’en donner à cœur joie. A l’origine et à la conclusion de tous les bons coups bretons, c’est à la 19e minute que Yacine Brahimi réussissait un beau slalom dans la défense parisienne, avant d’ajuster Edel d’une frappe sèche de l’extérieur du pied droit. Cette ouverture du score était loin de rassasier les Rennais, qui ont continué à harceler leurs adversaires jusqu’à la pause, avec au passage l’exclusion de Frédéric Antonetti par un M. Duhamel en manque d’autorité… En seconde période les Parisiens ont essayé de réagir en étant plus présents dans les duels, mais Giuly puis Nenê ont raté le coche de l’égalisation, devant un Douchez en grande forme. Les Rennais tiendront finalement jusqu’au coup de sifflet final en touchant une dernière fois le montant d’Edel grâce à Camara en fin de match. Excellente opération au classement pour Rennes qui retrouve le podium, à égalité de points (37) avec le PSG.

Auxerre – Lille : 1-1

Lille avait l’occasion dimanche après-midi de prendre le large sur le PSG. Mais un déplacement en Bourgogne n’est jamais simple, et les Lillois en ont été témoins. Pourtant, tout avait bien débuté pour les leaders de Ligue 1 : dès la 9e minute, Moussa Sow ouvrait le score d’une magnifique bicyclette aux 16 mètres. Le meilleur buteur du championnat portait alors son compteur but à 16 unités. Pas dans leur meilleur jour, les hommes de Rudi Garcia réussiront tout de même à contenir des Auxerrois moribonds jusqu’à la 86e minute. Dudka égalisait alors et empêchait les Lillois de clore un 5e match consécutif sans encaisser de but. Malgré ce match nul et ces deux points perdus sur Rennes, les Dogues restent premiers avec 5 points d’avance et restent invaincus depuis la 10e journée de Ligue 1 et une défaite à domicile face à l’OM (1-3). Auxerre de son côté est 15e avec seulement deux points d’avance sur Lens, premier relégable.

Lyon – Bordeaux : 0 – 0

A défaut d’avancer au classement après ce match nul, Lyonnais et Bordelais se sont rassurés hier soir à Gerland. Après un mois de janvier difficile pour les joueurs de Tigana, et après une défaite à Valenciennes pour ceux de Claude Puel, Girondins et Rhodaniens ont tenu à redorer leur blason : c’est chose faite sur le plan du jeu. De l’engagement, des duels et beaucoup d’intensité, les deux formations ont livré un vrai combat pendant 90 minutes. L’OL a affiché une bonne maîtrise en première période, tandis que Bordeaux a su résister, et aurait même pu gagner le match en seconde. A noter les deux face à face gagnés pas Lloris devant Modeste (48e et 53e). Les Bordelais ont de leur côté été sauvés par Ciani à la 14e, puis par Trémoulinas à plusieurs reprise. Les deux équipes ont fait gage de solidité défensive et d’animations offensives retrouvées. L’OL n’est qu’à deux longueurs du podium grâce aux ratés du LOSC et du PSG, tandis que Bordeaux accuse un retard de cinq points sur les places européennes.

Baptiste Quenaudon