Budget pour Noël : la bonne addition

0
98
Plusieurs sites de vente en ligne ont dévoilé leurs habillages de Noël.

Noël arrive à grand pas et l’heure est à l’économie. Le budget des Français pour les fêtes est en baisse. L’occasion de se tourner vers les promotions spéciales et les bonnes affaires pour les Niçois. 

La calculette est de sortie. Soucieux de faire des économies, les Niçois surveillent de près  leur portefeuille avant Noël. Chaque année, l’histoire se répète. On parle partout économie et pourtant les Français se lâchent pendant les périodes de fêtes. Sauf qu’en 2013, tout ne tourne pas rond. D’après la dernière étude du Cabinet Deloitte, le budget moyen d’un foyer est de 531 euros.

Un chiffre en baisse pour la première fois depuis 2010. Les Niçois cherchent des solutions pour éviter toutes déconvenues. Ils se tournent alors vers les promotions spéciales et multiplient les bons réflexes. Notamment sur internet où ils passent des heures à dénicher LA bonne affaire. « Les  Français restent cependant très méfiants en ce qui concerne leur pouvoir d’achat » selon le communiqué Deloitte. 

Duel entre l’e-commerce et grands magasins

La concurrence ne cesse de grimper entre l’e-commerce, toujours aussi attractif, et les grands distributeurs, inquiets de perdre de la clientèle. Les grandes enseignes commencent dès maintenant les promotions en tout genre pour contrer l’achat en ligne. 36 % des français disent avoir recours à internet pour l’achat de cadeaux. Le cap des 10 milliards d’euros d’achats devrait même être franchi cette année en France. « Je cherche les bons plans sur internet » témoigne Irina, 46 ans, psychologue à Nice. « En particulier sur Ventes Privées et Amazon où je vais faire la moitié de mes achats ». D’autres voient Noël comme un évènement incontournable et se privent de sorties durant l’année pour satisfaire leurs familles. Comme le fait Mélanie, 34 ans, professeur des écoles : « C’est difficile mais on fait ce qu’on peut pour satisfaire les gens qu’on aiment ». Patricia, 48 ans, fonctionnaire ne se fera pas surprendre. Comme de nombreux Azuréens, elle préfère comparer les prix, attendre les réductions et lire les catalogues histoire de faire le « bon calcul ». Pour les adeptes du net, Noël sera la période idéale pour revendre les cadeaux qui n’auront pas fait que des heureux…

 Aurélien Tardieu et Maxime Rovello