Braquage: un buraliste agressé à Valbonne

0
287

Hier, un buraliste de Valbonne et sa femme ont été victimes d’une agression. Des hommes armés leur réclamaient l’argent du coffre.

Les banques, les bijouteries et les tabacs sont les cibles favorites des braqueurs. Et hier encore, un buraliste de la commune de Valbonne en a été victime.

Vers 11 heures, quatre hommes en scooters s’arrêtent sur la rue Gambetta. Trois d’entre eux descendent des engins et se dirigent vers un tabac. Le quatrième reste près des deux-roues. Selon certains témoignages, les individus n’en auraient pas coupé le moteur.

Quelques instants plus tard, le buraliste les voit entrer dans son petit commerce « casqués et armés ». Mais il n’a pas le temps de réagir que deux d’entre eux le braquent avec une arme de poing. Pendant ce temps, un autre s’occupe de son épouse en la tenant avec une bombe lacrymogène dans une main. Les 3 braqueurs réclament le coffre.

Un barillet bien chargé pour une somme peu élevée

Les braqueurs, très sûrs d’eux, affirment qu' »ils ne viennent pas là par hasard ». D’après le buraliste, ils prétendent « être certains » qu’un coffre se trouve quelque part dans ce commerce. Et ils le veulent. En entendant ces mots, le gérant du tabac est sous le choc: il ne comprend pas de quoi parlent ses agresseurs. « Comme on n’a pas de coffre, il y a eu un grand blanc », explique-t-il. Mais ce silence va engendrer la haine des agresseurs. Ils vont très vite en arriver à la violence.

Le buraliste a tout juste le temps de voir les balles dans le barillet qu’il reçoit « un coup sur la nuque et des coups de pieds dans les genoux et dans les côtes. » Pris par la peur, le gérant du tabac décide d’ouvrir la caisse. Il la vide rapidement. Les trois agresseurs se servent avant de disparaitre sur les scooters.

Le buraliste n’a pas indiqué la somme exacte qui lui a été volée. Mais il affirme qu’il y avait très peu d’argent dans la caisse.

Marine ROSSETTO