BILLET – « C’est par où pour la réinsertion ? » : Pas ici !

0
383
Bertrand Cantat. Crédit : Purepoeople.

Oui, il a purgé sa peine. D’un point de vue juridique tout va pour le mieux. Mais la morale, tout le monde l’oublie. Les proches de Marie passent à la trappe. On accepte de le laisser remonter sur scène devant des adultes, des ados, des enfants comme si tout était normal. Le crime qu’il a commis devrait l’empêcher de faire ce qu’il veut. Comment pouvez-vous laisser les gens l’applaudir alors qu’il a tué ? Il devrait se faire petit. Partir, reconstruire sa vie ailleurs et pas en public. Ce n’est pas un exemple à suivre.

Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Ce constat est une des raisons pour lesquelles en aucun cas ce monstre ne doit faire des concerts. A toutes les mairesses et tous les maires qui ont dit oui à Bertrand Cantat : Honte à vous. Quitte à faire venir un meurtrier dans votre ville, faîtes-le au moins de manière démocratique, en faisant voter les citoyens.

S’il vous plaît ne payez pas pour le voir. Et surtout ne l’applaudissez pas. Donnez plutôt cet argent aux associations, qui aident les femmes battues à trouver un autre foyer.

Jessica Armaing