Bernard Thévenet : « En 110 ans, le départ le plus difficile jamais concocté »

0
65
Présentation du Tour de France 2020 à l'Opéra de Nice.

Paris-Nice terminé, les organisateurs du Tour de France avaient donné rendez-vous cette semaine à la presse du monde entier au sein de l’Opéra de Nice. Amaury Sport Organisation dévoilait les deux premières étapes du parcours 2020. Le Grand départ aura lieu à Nice le 27 juin avec deux jours 100% azuréens. Pour EDJ NEWS en exclusivité, les acteurs de la Grande Boucle livrent leurs impressions.

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France : 

Christian Prudhomme, sur la promenade des Anglais Crédit : JS

« Ce territoire dispose de tout ce dont nous avons besoin, pour une course cycliste. Nous assistons à un décor exceptionnel entre mer et montagne. La première étape, on aura un match entre baroudeurs et sprinteurs. En revanche, pour la première fois depuis 40 ans, dès le premier week-end, les coureurs aborderont la montagne avec des cols à gravir au delà de 1600 mètres.  La Colmiane, le Turini et le col d’Eze … Notre ambition est de voir épaule contre épaule non seulement les candidats à la victoire d’étape mais aussi les candidats au maillot jaune. Nous ne voulions pas d’une arrivée au sommet pour ne pas figer la course. Ce week-end devrait permettre d’avoir plus de libertés pour les audacieux ».

Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour en 1975 et en 1977 : 

Bernard Thévenet, lors de la présentation du Tour 2020. Crédit : JS

« Le Tour de France arrive depuis très longtemps à Nice. Il y a énormément de personnes qui viennent sur la Côte d’Azur pour faire du vélo grâce à un paysage très différent. Christian Prudhomme a choisi Nice parce qu’il y avait une demande très pressante du Maire. On se rend compte que dans les arrivées de Paris-Nice, il y a beaucoup de supporters. Tant qu’à faire, autant venir dans des endroits où le cyclisme est aimé. On assiste à un parcours très sélectif. En 110 ans de Tour de France, c’est certainement le départ le plus difficile jamais concocté. Deux étapes de montagne qui vont profiter aux grimpeurs. Mais je ne pense pas assister à de grands écarts entre les différents protagonistes du classement général vu qu’on est très loin de l’arrivée. C’est un peu tôt pour croiser le fer mais il y aura de l’animation ». 

Thomas Voeckler, 20 jours en jaune, 4e du Tour 2011 :

Thomas Voeckler, consultant pour France Télévisions. Crédit : JS

« Au niveau géographique, c’est extraordinaire d’avoir un Tour qui débute à Nice. On assiste donc à un très beau terrain de jeu avec des images magnifiques. D’un point de vue sportif, la deuxième étape va occasionner un suspense rarement connu depuis plus de 20 ans. Elle sera déjà déterminante dans le classement général final à Paris. Chapeau aux organisateurs qui ont pris le risque de mettre en place une étape aussi corsée dès le premier week-end. Ce qu’on remarque sur ces deux premiers jours, c’est le nombre de passages sur la ligne. Le public pourra voir au même endroit six fois les coureurs. Cela n’arrive jamais sur un Tour de France à part sur les Champs-Elysées ».