Bénévole et fier de l’être

0
209

Paul est bénévole pour l’association Unis-Cité Alpes Maritimes. Dans le cadre de son service civique, le jeune homme passe du temps avec les sans-abris niçois. Aucun sujet n’est tabou entre eux. Ce mardi, le Sida est au centre de leurs discussions.Un jeune homme blond aux yeux bleus rigole avec un SDF. Paul a 19 ans. Cela fait deux mois qu’il est affilié au centre d’accueil de jour de Nice. En octobre, il a décidé de se lancer dans le service civique. Il est alors entré à l’association Unis-Cité Alpes Maritimes. « Je suis étudiant infirmier, mais j’ai échoué au concours. En attendant de le repasser, j’ai décidé d’utiliser mon temps pour venir en aide aux plus démunis », explique-t-il.

Paul est ravi de se rendre au centre d’accueil de jour trois fois par semaine. La journée de prévention contre le Sida est une bonne chose d’après lui. « C’est encore important d’en parler. Les plus vieux ont l’air d’être bien informés, mais les jeunes en savent encore trop peu sur le sujet », soupire-t-il.

Soutenir

Ce jour ci plus que les autres, Paul est un lien social. Il oriente les SDF présents vers des personnes habilitées à les aider. « Je suis un peu le jeune sympa avec qui ils discutent facilement Quand ils me confient quelque chose, je les dirige forcément vers un médecin ou un psychologue », indique-t-il. Paul en est conscient, il n’est pas là pour se faire des amis : « Je me suis rapproché de certains sans-abris, mais je ne peux pas être trop proche d’eux. Je ne suis pas là pour prendre la place des bénévoles du centre. »

A la fin de ses trois mois au centre d’accueil, Paul sera muté dans une maison de retraite. Une fois son service civique accompli, le Niçois espère continuer dans la vie associative. « Heureusement, avec le métier que j’ai choisi, je passerai ma vie à aider », conclut-il.

Fiona Ipert