Basketball : bientôt le PSG

0
471

Après avoir investi massivement dans le football puis le handball, les dirigeants du PSG se rapprocheront-ils du Paris-Levallois Basketball ? « A terme, oui », répond le directeur général délégué de QSI Jean-Claude Blanc. « C’est inévitable », estime le président du PL, Francis Flamme, mais pas « avant deux ou trois ans ». Qatar Sports Investments semble donc maintenant vouloir porter son dévolu sur le Basketball français avec en ligne de mire, l’exemple du FC Barcelone.

Vers un grand club omnisports

Le PSG n’a pas caché son ambition de devenir un grand club omnisports comme l’est actuellement le FC Barcelone en Espagne. Prochaine étape, le basket. Le 12 décembre dernier, les dirigeants du Paris Levallois ont eu une réunion avec les responsables de QSI. Il s’agissait là du premier contact entre le club parisien de Pro A et la direction du PSG.

Toutefois, le rapprochement entre les deux clubs est loin d’être évident. En septembre dernier, alors que cette perspective lui était évoquée, Patrick Balkany, le maire de Levallois s’y opposait fermement dans le journal L’Équipe :«Ce n’est pas pensable de transformer le club. Ici, ce n’est pas Paris, ce n’est pas Saint-Germain, c’est Levallois. J’aime le PSG, mais ça ne sera jamais à Levallois, jamais.»

Mais, il semble que la création du PSG basket ne soit pas la priorité immédiate d’un club qui doit encore gérer les dossiers du Parc des Princes, du centre de formation, et bien d’autres encore. Par ailleurs, l’absence d’une grande salle disponible constituerait un frein à l’accélération d’un tel projet sportif aux yeux des dirigeants du PSG. Des projets de salles existent bien à Bagnolet, Sarcelles ou encore Tremblay, mais seront-elles susceptibles de séduire les ambitions qatariennes?

Acheter les droits d’un club, une solution possible

Les dirigeants du PSG pourraient donc être tentés de profiter de la modification du règlement de la Fédération Française de Basket pour créer leur équipe. En effet, pendant deux ans, les clubs vont pouvoir céder ou vendre leurs droits à qui bon leurs sembles. Mais, selon toute vraisemblance, l’alternative la plus plausible semble encore être la délocalisation. Concrètement, le PSG pourrait récupérer les droits d’un club qui ne se trouve pas forcément en région parisienne afin de lancer son équipe. Une formation qui profiterait également des deux Wild Cards (invitations) proposées pendant deux ans par la Ligue aux clubs de Pro A, Pro B et N1 à fort potentiel de développement afin d’évoluer directement en élite.

L’idée d’une arrivée de ces riches investisseurs dans le basketball semble donc certaine. Ce qui l’est moins, c’est dans combien de temps? le Paris Handball avait été une opportunité pour QSI , le club étant en faillite, et au bord de la relégation la saison dernière. Concernant le Basketball, les choses sembles plus complexes à court terme, mais nul doute qu’a moyen terme la puissance financière qatarie saura faire la différence.

Colin Bourgeat