Avalanche de cocaine en Espagne

0
189

L’Espagne est la plus grande consommatrice de cocaïne en Europe. Les trafiquants tentent sans cesse de nouvelles stratégies pour faire circuler la drogue sans qu’elle ne tombe dans les mains de la police. Mais hier soir, une nouvelle cargaison de coke a été saisie. Le marchand de sable a trouvé son meilleur client : l’Espagne. Mais comment lui revendre de la drogue en toute discrétion? Prothèses truffés de coke, services de vaisselle bourrées de blanche, boîtes de haricots rouges mêlées de poudre, cargaisons de roses colombiennes aux extraits de sable blanc, ou encore, peluches d’enfants remplies de crack et de neige…

Les plus grands trafiquants latins ne sont pas à bout de leurs idées pour faire circuler la drogue dans le monde entier. Et surtout en Europe. La police espagnole a déclaré hier soir avoir saisi de la cocaïne dans une cargaison de 17 tonnes de bois, cette fois-ci. Cette « marchandise » serait arrivée dans le Sud de l’Espagne le 2 janvier, en provenance de Guayaquil en Equateur.

Prochaine livraison: une demi-tonne de coke

Cette livraison n’était en fait qu’un essai pour les trafiquants du sud de l’Amérique. Ils voulaient tester d’autres manières de faire circuler la drogue en Europe. Mais cette fois-ci, on peut dire que c’est raté. La police espagnole n’est pas si dupe. Dix personnes ont été arrêtées, dont un Marocain, quatre Colombiens et deux entrepreneurs catalans. Toutefois, cette saisie aura montré aux trafiquants que cette dernière méthode d’envoi de drogue n’est pas au point. Il faudra se creuser un peu plus la tête pour la prochaine cargaison prévue: il s’agirait d’une demi tonne de coke, selon la police espagnole.

Il y a seulement une semaine, les forces de l’ordre espagnols avaient découvert 160 kilos de cocaïne. Cette fois, la blanche était dissimulée dans de fausses bananes en plastique, toujours en provenance de l’Equateur. Il n’y a plus de doute, l’Espagne est la plus grosse « sniffeuse » de coke en Europe.

Marine ROSSETTO