Ariane 2019 : Le projet d’un nouveau boulevard

0
108

Organisé par la maison du projet urbain, rue du Général Saramito, le Nord du boulevard de l’Ariane va considérablement changer d’ici 2019. De nouveaux aménagements seront répartis sur cet espace, délimité par le pont Anatole France jusqu’à la rue des écoles. L’objectif est de renforcer les structures : une reprise des chaussées, des trottoirs plus sécurisés, des parkings et un meilleur éclairage public ! Ce nouveau paysage est un projet pour le confort de tous.

Dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier proposé en 2008, la partie Nord du boulevard va être rénovée et réaménagée. Il est en effet temps de restaurer les espaces : « Beaucoup sont délaissés, exposés aux déchets et aux squatteurs », selon Sabine Gras, la chef de projet du renouvellement urbain dans le quartier de l’Ariane.

Panneau du projet près de l’école primaire des Mûriers. MC.L

• Des espaces traités en priorité
Sur les 12 000 m2 de surface à aménager, des espaces seront traités de préférence comme le parvis des Ménestrels ou encore le parking Anatole-France, près du pont. L’objectif est de dynamiser cette entrée de ville qui comporte le théâtre Lino Ventura et le gymnase Sam-Joubij : « Il faut mettre en valeur ces deux équipements publics », selon la chef du projet. Les espaces des Ménestrels ont été abandonnés : l’ancien Pôle emploi a été délocalisé à la Trinité et le bureau de Laposte a fermé. Il faut donc redonner de l’usage à cet endroit près de l’école primaire des Mûriers. Un plateau traversant va ainsi être installé au croisement avec la rue Georges-Picard, près de l’école des Mûriers afin de ralentir la circulation. La sécurité sera ainsi renforcée : il y aura une meilleure prévention à ce carrefour car des accidents importants ont déjà eu lieu il y a quelques années.
Le parking Anatole-France sera végétalisé, agrandi et entouré de murets pour le protéger du Paillon. 49 places seront disponibles d’ici 2019. Mais le projet suscite également de la colère pour certains, concernant sa gestion : « Il y a un manque de coordination déplorable », selon l’un des gérants de la pharmacie de l’Ariane. Cet homme a perdu de nombreux clients depuis la fermeture de ce parking il y a plus de 8 mois : « Cela fait des mois qu’ils n’en font rien. Maintenant, mes clients vont jusqu’à Auchan pour leurs médicaments. ».
• Des propositions différentes pour les habitants
Beaucoup de demandes contraires sont parvenues aux gérants du projet : certains préfèrent l’aménagement d’un autre parking au niveau des espaces des Ménestrels pour plus de stationnements. En effet, même si de nouvelles places vont être créées, d’autres vont aussi être supprimées à certains endroits. Les nouvelles places compenseront les anciennes et le nombre total sera le même. Deux propositions sont alors faites aux habitants : celui du parking ou d’un espace de Street Work Out avec des barres non démontables et des bancs de musculation pour leur permettre de pratiquer de la gymnastique en plein air. L’ancien parc près des Mûriers, aujourd’hui délaissé serait réaménagé avec un dénivelé composé de deux allées piétonnières, ouvrant sur le boulevard et sur le rejet du Paillon. Sonia, agent d’entretien de l’école primaire des Mûriers est ravie de cette proposition : « Les enfants pourront jouer dans de meilleures conditions ».
Cependant, le projet n’est pas encore mis à exécution. Après la réunion publique effectuée en octobre 2017 et sa concertation, il faut attendre la validation du conseil métropolitain pour les dix mois de travaux. Le travail de bilan est difficile : « On espère une confirmation d’ici décembre pour le départ des rénovations », selon Madame Gras. Les marchés ne seront pas lancés avant mars 2018 et il faudra attendre encore 6 mois pour les accords de financement par les entreprises.

Marie-Camille Lamercy


Warning: A non-numeric value encountered in /home/ecoledujie/news/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 998