Antibes : révolte attendue

0
229

Antibes : révolte attendue

Pour le compte de la neuvième journée de Pro B, les basketteurs antibois se déplacent ce soir à Aix-Maurienne. Mais avec une infirmerie bien remplie depuis plusieurs semaines, le club connaît un passage à vide depuis quatre matchs. Une réaction est attendue.

Il est urgent de redresser la barre. Sur le parquet d’Aix-Maurienne, les hommes de Savo Vucevic devront faire un résultat. 11e du classement avec à peine un point d’avance sur le premier relégable, Antibes se doit de s’imposer dans l’optique de la course au maintien. D’autant plus que l’équipe reste sur une série noire de quatre défaites consécutives. La faute à de nombreuses blessures qui viennent entamer le potentiel du club.

L’entraîneur monténégrin explique : « Pour nous, un joueur blessé, c’est déjà un énorme problème. Alors deux ou trois comme ces dernières semaines, cela devient impossible. On manque de joueurs d’expérience. Et derrière, on ne peut pas demander aux jeunes de prendre toutes les responsabilités ». En tête de la liste des cadres blessés depuis plusieurs matchs, le capitaine, Lesly Bengaber, touché à la cuisse. Ce qui peut expliquer les passages à vide de l’équipe, comme ce 33-6 encaissé dans le troisième quart-temps lors de la dernière journée, contre Nanterre.

« Jouer dur »

L’équipe a tendance à craquer. Tant physiquement que psychologiquement. Pour le meneur de jeu Justin Ingram, « il faut s’adapter et faire avec. Les blessures font partie du basketball. Les joueurs qui vont être sur le parquet devront jouer dur, comme ils savent le faire, pour accrocher une victoire ». Surtout que leurs adversaires de ce soir sont dans une situation tout aussi compliquée que celle des hommes de l’Olympique d’Antibes Juan-les-Pins.

16e de Pro B, les Savoyards ont perdu leurs cinq premiers matchs. Leur joueur majeur, Dillon Sneed, vient en plus de se blesser. Le manageur sportif antibois Vincent Bérard précise : « Les deux équipes sont diminuées. C’est une passe difficile dans la saison parce qu’on enchaîne les matchs. Tout est possible et nous partons confiants. L’équipe avance bien malgré les petits pépins. »

Ce week-end doit donc être celui de la révolte du côté d’Antibes. Surtout que Sacha Massot, un des tauliers de cette formation, risque d’effectuer son retour dans le groupe. Un signe ?

Jean-Baptiste Esculié