Antibes doit réagir

0
320

La descente aux enfers continue pour les hommes de Savo Vucevic. Actuellement 15e du championnat de Pro B avec un point de plus que la lanterne rouge, Antibes doit gagner ce soir. La réception de Lille doit être le début de la révolte.Bien parti en début de championnat (trois victoires en quatre matchs), Antibes n’arrive plus à gagner. Cinq matchs et cinq défaites plus tard, des questions se posent. Même si des cadres de l’équipe sont blessés (Lesly Bengaber) ou reviennent de blessure (Sacha Massot), cela n’explique pas tout. L’entraîneur Savo Vucevic le sait, mais lui-même dit que ce sera difficile lorsqu’il y aura des joueurs indisponibles. « Quand nous sommes tous ensemble nous jouons très bien, mais ce sera compliqué à chaque fois que l’on aura des blessés. » L’attaque n’est pas assez tranchante, peu de joueurs marquent régulièrement plus de 10 points par match. Même si le meneur de jeu américain Justin Ingram est à 15,3pts de moyenne depuis le début de la saison, les autres peinent à le suivre. Seuls l’arrière Milos Bojovic et l’intérieur Steeve Ho You Fat arrivent à tenir la cadence, avec respectivement 14 et 12 points de moyenne. En cas de blessure de l’un de ces trois joueurs, l’attaque du club azuréen serait très fortement diminuée. Mais malheureusement l’attaque n’est pas le seul souci de Savo Vucevic.

Une défense qui pose problème

La défense est elle aussi pointée du doigt. Encaissant trop de points, Antibes n’arrive pas à être solide derrière pour pouvoir se projeter plus facilement dans ses offensives. L’absence du pivot international belge Sacha Massot et du capitaine Lesly Bengaber est un énorme handicap au niveau défensif. Massot revient petit à petit, mais il n’est pas encore à 100%. Quant au capitaine Bengaber, il est indisponible jusqu’en janvier. Pour palier cette absence, le club vient de signer Sambou Traore en tant que remplaçant médical. L’intérieur franco-malien va apporter son impact physique et son expérience au club azuréen. Il restera jusqu’à la trêve de Noël. Pendant cette période les Antibois veulent se relancer, et se sont entraînés dur pour cela. « Nous avons réalisé un très gros travail cette semaine, on a retrouvé des repères » déclare Lamine Sambé.

Qui derrière les titulaires ?

Avec ces blessures et ces résultats, le banc antibois ne répond pas à toutes les attentes. Les remplaçants sont très jeunes et n’ont pas encore l’expérience du haut niveau. Yann Siegwarth, second meneur, est né en 1993. L’ailier Maxime Courby a 20 ans, et le pivot Johwe Casseus en a 21. Cette jeunesse peut être un atout, mais aussi un handicap dans les périodes difficiles comme celle là.

Antibes n’a plus le choix, il faut absolument s’imposer ce soir face à Lille sous peine d’atterrir dans la zone rouge des trois dernières places. Cela passe par du jeu et une très grosse défense face à des Nordistes sixième du classement qui voudront confirmer leur bon début de saison (six victoires en neuf matchs).

Valentin Cecchi